formats

On vous le dit

Publié le 24/07/2016, par dans Non classé.

La marche des supporters du CRB avortée

La marche des supporters du CR Belouizdad qui devait avoir lieu vendredi au niveau de la rue Mohamed Belouizdad (Alger) a été avortée. L’impressionnant dispositif de sécurité mis en place tôt le matin a travers les artères des communes de Belouizdad et Sidi M’hamed a empêché les supporters de marcher. A la faveur de l’exploitation des réseaux sociaux, qui évoquaient la programmation de la marche, les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont pris les dispositions nécessaires pour éviter tout débordement ou trouble à l’ordre public.

La Sogral tarde à s’installer à Tipasa

Une agence commerciale de la compagnie nationale Air Algérie, inaugurée en grande pompe par le ministre des Transports lors de sa visite de travail effectuée au mois de juin dernier dans la wilaya de Tipasa, n’a toujours pas ouvert ses portes. Les populations de cette wilaya doivent se rendre à Blida ou à Alger pour acheter leur billet auprès des agences des compagnies aériennes. Ce retard dans l’exloitation de cette agence située au sein de la gare routière du chef-lieu de la wilaya de Tipasa est une véritable entrave dans l’animation des activités inhérentes au développement du secteur du tourisme à Tipasa, un secteur malheureusement en pleine léthargie.

La société de gestion des gares routières d’Alger (Sogral) tarde à s’installer à Tipasa. Le départ des pèlerins vers La Mecque s’annonce imminent. L’ouverture de cette agence d’Air Algérie atténuera sans aucun doute les démarches éprouvantes des futurs hadjis de la wilaya de Tipasa. Déjà, l’ouverture d’une ligne maritime nationale a mis dans l’embarras les responsables de la wilaya de Tipasa qui n’étaient pas prêts pour créer les conditions d’accueil dignes d’un pays qui respecte les visiteurs désirant se rendre dans une ville côtière touristique. Les quais de la wilaya de Tipasa sont dépourvus des structures d’accueil des visiteurs. Des infrastructures portuaires qui ne répondent pas aux normes.

Le wali et l’investissement à Tiaret : un rapport à démystifier

En marge d’un conseil de wilaya élargi, consacré à l’investissement industriel, agricole et touristique, le chef de l’exécutif, Abdeslam Bentouati, a piqué une colère noire qu’il n’a pas pu contrôler. Ayant débité des propos qui ont apparemment dépassé sa pensée, le wali a dû se lever pour expliciter sa démarche et l’approche qu’il voudrait imprimer quant à l’acte d’investir. Dans la foulée et à l’adresse des directeurs de l’industrie et celui du tourisme, qui lisaient des chiffres par trop rébarbatifs et lassants comme pour situer la donne a rétorqué : « Ramenez-moi au moins un seul et potentiel investisseur pour que je l’accompagne personnellement». Mis à part Tahkout et 3 ou 4 dossiers, « c’est du pipeau !» Mieux inspiré et mieux dit que ça tu meurs !

L’interminable attente au TLS

Déposer un dossier de visa au TLS d’Angleterre (Alger) est tout sauf une simple sinécure. S’il est bien accueilli par les agents de sécurité en poste à l’entrée de l’immeuble, le demandeur qui ne peut s’offrir un onéreux « premium »est contraint de composer avec l’humeur des préposés aux guichets. La nonchalance de ces derniers, qu’on ne peut contrarier, oblige le pauvre demandeur à poireauter des heures et des heures. En ces lieux, où les préposés sont rois, le demandeur qui risque une remontrance à la moindre réclamation, n’a aucun droit. N’étant certainement pas un cas isolé, la malheureuse expérience vécue jeudi 21 juillet 2016 par de nombreux Algériens outrés par cette manière de faire interpelle les responsables du TLS devant rappeler à l’ordre leurs employés …

Pluies torrentielles en Chine

Au moins 15 personnes ont trouvé la mort et huit autres sont portées disparues à la suite des pluies torrentielles qui ont frappé la province chinoise du Henan (centre), ont annoncé les autorités locales. Les fortes pluies ont provoqué l’évacuation de 72 000 habitants et affecté 102 000 hectares de cultures, dont 3 500 ont été complètement détruits, a indiqué samedi l’administration des affaires civiles du Henan, l’une des plus importantes provinces céréalières de Chine. Depuis lundi, 71 districts, villes et arrondissements, représentant environ la moitié du Henan, ont connu des orages et de fortes rafales de vent. Quelque 18 000 logements se sont effondrés ou ont été gravement endommagés. Le Comité national pour la réduction des catastrophes naturelles et le ministère des Affaires civiles ont lancé vendredi des mesures d’urgence de niveau 4 pour le Henan.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair