formats

On vous le dit

Publié le 18/07/2016, par dans Non classé.

Réouverture « avant fin juillet» de la maternité du CHU de Constantine

La maternité du centre hospitalo-universitaire Ben Badis de Constantine, fermée depuis juillet 2015 pour réhabilitation, sera rouverte « avant fin juillet en cours», a annoncé hier le directeur de la santé et de la population (DSP), Amor Bentouati. Les travaux de réhabilitation du service de maternité ont concerné le pavillon de gynécologie-obstétrique, le bloc opératoire, la salle d’accouchement, le laboratoire, la pharmacie et les salles de consultation. Les travaux de réhabilitation de cette structure de santé, confiés il y a plus d’une année à une entreprise privée pour un montant de 400 millions de dinars, ont été réalisés en exécution d’une directive du ministère de tutelle visant l’amélioration des prestations de ce service de maternité à vocation régionale. Une enveloppe financière de 200 millions de dinars a également été consacrée à l’acquisition de nouveaux équipements médicaux. La remise en service de la maternité du CHU de Constantine, qui assure annuellement plus de 15 000 accouchements dont 4000 par césarienne, allégera la pression sur les services de gynécologie-obstétrique des autres établissements de santé.

Axe Baba Ali–Birtouta, un tronçon dangereux

L’axe routier Baba Ali-Birtouta de l’autoroute Est-Ouest est de plus en plus dangereux pour les automobilistes qui l’empruntent. Mercredi dernier, un automobiliste à bord d’un véhicule de marque Renault Symbol, de couleur blanche, originaire de Mouzaïa, a été agressé en pleine autoroute par trois individus qui l’ont délesté de la somme de 13 000 DA et lui ont subtilisé son portable et la roue de secours du véhicule. Il était, selon la victime, 15 h45, alors qu’il roulait à vitesse normale, une voiture de marque Peugeot 206, avec à son bord trois individus, est venu le percuter par l’arrière. S’arrêtant pour s’enquérir de l’état de son véhicule et établir un constat, l’un d’entre eux le rejoint, muni d’une arme blanche, le gifle avant de l’étrangler, le menaçant de lui trancher la gorge s’il ne remettait pas les clés de la voiture. Un deuxième individu monte dans la voiture et prend l’argent et le téléphone trouvés dans la boîte à gants. Profitant du moment où ses agresseurs s’affairaient à prendre la roue de secours, la victime saute dans sa voiture et démarre jusqu’à la station d’essence qui se trouve à quelques centaines de mètres du lieu de l’agression avant de perdre connaissance. Traumatisée, elle se présenta à la gendarmerie territorialement compétente pour déposer plainte. Dans la salle d’attente, la victime apprendra de la part d’autres personnes venues déposer plainte pour divers raisons, que d’autres cas similaires ont été signalés ces derniers temps enregistrés sur le tronçon Baba Ali-Birtouta.

Boufarik : 225 professeurs stagiaires en formation

Les 225 professeurs stagiaires du cycle primaire de la wilaya de Blida ayant été reçus au dernier concours de recrutement des enseignants sont en formation depuis le 16 juillet au niveau de l’établissement Moufdi Zakaria de Boufarik. Ce ministage pédagogique, qui s’étalera jusqu’au 29 juillet prochain, est encadré par 24 personnes toutes tâches confondues, dont des professeurs de différentes disciplines : psychologie de l’enfant, législation scolaire, pédagogie et méthodologie. Ces 225 stagiaires sont répartis entre les deux disciplines : langue arabe et langue française, dont une section de 15 professeurs stagiaires en langue française et 7 sections de langue arabe. Ces derniers auront la lourde tâche d’inculquer le savoir à nos bambins dès la prochaine rentrée scolaire dans les différentes écoles de la wilaya de Blida. Alors à vous tous, une cordiale poignée de mains pédagogique.

Baignade dangereuse dans les barrages

L’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) a choisi les SMS pour sensibiliser contre les risques de noyade dans les barrages. Depuis toujours, la baignade dans ces lieux est interdite, mais l’inconscience de certains jeunes les pousse à braver l’interdit avec les conséquences dramatiques enregistrées chaque année. Le manque de piscines communales est un facteur majeur qui pousse notamment les enfants à s’aventurer dans ces lieux non surveillés. La Protection civile a déjà tiré l’année dernière la sonnette d’alarme. En vue d’une sensibilisation, le SMS est un support idéal, car consulté plusieurs fois par jour ; il assure une réception instantanée et une lisibilité immédiate. Moins envahissant que les publicités télévisées, il contribue à ne pas provoquer l’agacement. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair