formats

On vous le dit

Publié le 09/07/2016, par dans Non classé.

– Trois nouveaux centres d’hémodialyse à Béchar

La souffrance des insuffisants rénaux au niveau des communes éloignées de la wilaya de Béchar sera bientôt allégée avec l’installation de trois nouveaux centres d’hémodialyse, indique la direction de la santé publique et de la population. Ces structures hospitalières de base ont été réalisées au niveau des localités de Kerzaz et d’Igli (350 km et 160 km au sud de Béchar) et une structure à Kenadsa. Cependant, seul le centre de Kerzaz a été mis en service le 5 juillet et les deux autres -aussi dotés de générateurs- seront fonctionnels avant la fin de l’année en cours.

Les patients de Kerzaz et d’Igli, dont le nombre n’a pas été déterminé, n’auront plus à se déplacer vers la localité Béni Abbès pour être admis au centre d’hémodialyse qui fonctionne depuis plusieurs années. Pour rappel, des structures identiques sont en service dans les daïras de Béni Ounif, Abadla et Béni Abbès, qui comptent au total une quarantaine d’appareils générateurs, permettant ainsi une prise en charge et un suivi médical des patients dans des conditions assez satisfaisantes, selon la DSP.

– Les CEM endommagés seront enfin rénovés à Chlef

Le projet de réhabilitation de neuf CEM endommagés par les intempéries de 2012 sera lancé incessamment dans le cadre de la préparation de la nouvelle rentrée scolaire. Ce projet concerne trois collèges au chef-lieu de wilaya et six dans les communes de Chettia, Ouled Farès, Benairia, Sidi Akkacha, Boukadir et Talassa. Les travaux qui seront exécutés dans un délai de 2 à 3 mois, portent sur la réfection de l’étanchéité, des murs de clôture, des blocs sanitaires et des autres installations des établissements en question.

L’opération ne manquera certainement pas de réjouir le personnel éducatif et les parents d’élèves qui attendent ce type d’intervention depuis quatre ans. A noter que ce projet s’inscrit dans une initiative locale visant à remettre à niveau le secteur de l’éducation, surtout après l’éradication des nombreuses structures en préfabriqué érigées suite au séisme de 1980. Celles-ci, pour rappel, ont été remplacées par de nouvelles constructions en dur offrant de meilleures conditions d’accueil et de scolarisation des élèves.

– Saisie de produits pyrotechniques à Mostaganem

Intervenant dans le cadre de la lutte contre la vente de produits prohibés, notamment les pétards et autres produits pyrotechniques très dangereux pour les utilisateurs, et plus particulièrement les enfants, les services de la police judicaire relevant de la sûreté de daïra de Mesra, dans la wilaya de Mostaganem, ont procédé à la saisie de 10200 unités du genre au niveau du boulevard principal Mohamed Khemisti et à l’arrestation de B.K.A. âgé de 42 ans, qui a transformé sa boutique de cosmétiques en vente de produits pyrotechniques sans autorisation, et cela à l’occasion de la fête de l’Aïd El Fitr, où ce genre de produits, pourtant prohibés, fait bon commerce auprès de nombreux adeptes du marché noir. Présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Aïn Tedeles sous le chef d’inculpation de vente de produits prohibés, le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt.

– Cinq policiers tués à Dallas, les Etats-Unis sous le choc

Cinq policiers ont été abattus et sept autres blessés dans une attaque commise à Dallas par au moins un tireur, qui a déclaré vouloir tuer des Blancs avant de périr hier dans l’intervention d’une force d’élite. Ce déferlement de violence, sur fond de racisme avivé, a semé le chaos dans cette grande ville du sud des Etats-Unis, où se tenait jeudi soir une manifestation en hommage à deux Noirs tués par la police dans deux autres régions du pays. S’exprimant à Varsovie, le président Barack Obama a dénoncé « des attaques haineuses, calculées et méprisables», pour lesquelles il n’existe « pas de justification».

Le centre de Dallas demeurait vendredi un théâtre criminel livré aux démineurs, experts légistes et balistiques. On ignorait le nombre exact de suspects ayant participé à la fusillade, le principal tireur présumé s’étant lui retranché durant des heures dans un bâtiment où il a finalement été tué grâce à un robot policier télécommandé, porteur d’une bombe. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair