formats

On vous le dit

Publié le 25/06/2016, par dans Non classé.

Des élus et des employés de l’APC devant le juge à Tiaret

Le juge d’instruction près le tribunal de Tiaret a convoqué cette semaine plusieurs élus, dont l’ex- maire d’obédience RND, des employés ainsi que des citoyens de la commune de Mahdia, 50 km à l’est de Tiaret, pour une affaire liée à la gestion du couffin du Ramadhan de l’année 2014. Selon des sources locales, l’opération couffin du Ramadhan dans cette localité, à l’instar d’autres, a été mal gérée, ce qui a poussé deux associations mécontentes à saisir les autorités pour ouvrir une enquête. Loin de constituer un cas isolé, l’affaire des colis alimentaires du Ramadhan reste identique à celles des communes de Takhemaret, voire de Frenda, entachées de soupçons de surfacturation des produits fournis. Cette dernière, au lieu de profiter aux familles démunies a fait l’objet d’un présumé détournement de sa vocation initiale, d’où les grognes citoyennes. Dans certaines contrées, des produits douteux ont été remis aux nécessiteux.

Air France relancera les dessertes Oran-Paris

La compagnie aérienne française Air France compte se réinstaller de nouveau à Oran à partir de juillet prochain. C’est ce qu’a déclaré, dans la matinée d’hier, le wali d’Oran, lors des travaux de la deuxième session ordinaire de l’APW. Il a indiqué à ce sujet que la compagnie Air France assurera une desserte aérienne entre l’aéroport international d’Oran et celui de Roissy Charles de Gaulle de Paris, avec un premier départ le 22 juillet prochain. La compagnie française a programmé trois vols hebdomadaires pour desservir la ville d’Oran, indique-t-on. A noter que l’aéroport d’Oran est d’ores et déjà relié à ceux de Paris (Orly et Roissy Charles de Gaulle) par des vols quotidiens qui sont assurés par la compagnie nationale Air Algérie ainsi qu’Aigle Azur.

Il meurt poignardé alors qu’il volait au secours d’une pharmacienne à Tiaret

Djilali Benyamina, 55 ans, est mort devant son habitation avant-hier à quelques heures de la rupture du jeûne, assassiné à l’arme blanche par un jeune délinquant. Il était 17h jeudi quand Djilali, père de six enfants, en entendant des cris de détresse de sa voisine, une jeune pharmacienne, a accouru à l’intérieur de l’officine pour se voir froidement planter quelques coups de couteau au niveau du cœur. Evacué vers les urgences et bien que secouru, la victime rendra l’âme. Alors que le jeune meurtrier, venu pour subtiliser l’argent, a été arrêté et remis aux policiers, une grande consternation s’est abattue sur la ville de Tiaret. Au domicile mortuaire, sis à la rue Khouidmi, des centaines de citoyens, venus présenter leurs condoléances, étaient écœurés par cette violence, ils ne parlaient que de l’acte de bravoure de Djilali. Paix à son âme.

L’expertise internationale en formation

Après la finance, le management des risques industriels et le foncier, l’Institut des sciences expertales d’Alger, affilié à l’Ordre des experts internationaux (Genève), élargit ses offres de formation. Il prévoit de lancer, pour la rentrée, des formations d’experts internationaux en environnement, en tourisme et en exportation. « On veut former utile. Avec la chute des prix du pétrole, l’Algérie est appelée à préparer des experts en exportation afin de promouvoir le produit made in Algeria à l’étranger, comme elle doit promouvoir la destination Algérie pour renflouer les caisses du Trésor public. Les nombreuses constructions et logements qui poussent nécessitent des experts en foncier et immobilier pour éviter l’anarchie urbanistique dans le futur», déclare, en guise d’exemple, Ahmed Boumaâza, fondateur de l’Institut des sciences expertales d’Alger. Pour s’inscrire, contacter le : 0771 11 41 22 / 0550 47 32 63. E-mail : Ahmed-consultant@hotmail.fr . Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair