formats

On vous le dit

Publié le 22/05/2016, par dans Non classé.

Quand l’université Sétif I « persiste»…

Le premier campus universitaire de la capitale des Hauts-Plateaux porte le nom du premier président du Gouvernement provisoire de la République algérienne(GPRA), Ferhat Mekki Abbès et non Ferhat Abbès. Afin de corriger des imprécisions inhérentes au nom, à la date et au lieu de naissance de l’illustre personnalité, consignées dans le tableau-biographie du « Tigre» comme aiment à l’appeler les Sétifiens, El Watan s’est à deux reprises rapproché d’un des responsables de l’université, en vain. Or les éditions Larousse, qui ont été sollicitées le 22 octobre 2015 par un citoyen de Jijel, ont promis de rectifier le tir dans le millésime 2017. A noter que le pharmacien de Sétif n’est pas né le 24 octobre 1899 à Mechta Chahna. Selon l’acte de naissance n°729 du registre original des actes de naissance de l’année 1899, feuille 93 signéepar Henry Marseille, adjoint de l’administrateur de la commune mixte de Tahir, le fondateur des AML est né le 24 août 1899 à Bouafroune (commune mixte de Taher-Jijel). Faut-il interpeller le ministre de l’Enseignement supérieur pour corriger cette grossière erreur relative à un symbole de la nation ? La question est posées…

Un collégien découvre une cité maya

Passionné d’astrologie et d’histoire, William Gadoury, un adolescent canadien, aurait découvert une des cinq plus grandes cités mayas. Le collégien, sans bouger de sa chambre, affairé entre son PC et ses livres, établit un lien entre les constructions de la civilisation maya et la position des étoiles. En effet, en analysant 22 constellations, il découvre qu’elles sont en raccord avec la plupart des cités déjà découvertes : sur les 142 étoiles formant ces constellations, il y a correspondance avec 117 cités mayas. Il s’essaye donc avec une 23e constellation, celle-ci contenait 3 étoiles disposées en triangle. Deux sommets correspondaient parfaitement à deux cités mayas déjà découvertes, il cherche la 3e et finit par trouver, avec l’aide de l’agence spatiale canadienne, des structures ressemblant fortement aux constructions mayas.
Sa découverte est sur le point d’être publiée et le jeune garçon fera partie, une fois les fonds débloqués, de la première expédition scientifique qui partira au Brésil à la recherche de la « cité perdue».

La chambre de commerce de Blida SDF

Sans ses locaux, le bilan des activités de la Chambre de commerce et de l’industrie de Blida (moral et financier) a été adopté récemment dans une salle privée. Les occupants de la Chambre se retrouvent sans siège fixe en attendant d’être recasés dans un délai court, selon des promesses émanant du wali de Blida. Lors de la lecture du rapport moral, Riadh Amour, président de cette Chambre, a mis en exergue les actions accomplies par cette institution depuis le 26 janvier 2015, notamment l’organisation de journées d’information se rapportant à la loi de finances 2015 et son impact sur l’entreprise, le travail institutionnel, ainsi que des rencontres avec des ambassadeurs, dont celle de son Excellence l’ambassadeur de Grande-Bretagne, Andrew Noble, lequel a été émerveillé par les potentialités économiques et commerciales de la région de Blida. « Même la BBC compte réaliser un reportage sur le tourisme et l’économie à Blida», a révélé le président de la Chambre de commerce et de l’industrie de Blida. Paradoxalement, la chambre en questioncette structure, forte de ses richesses, pivot de l’économie nationale, fonctionne seulement avec 20 millions de dinars annuellement (subvention de l’Etat). Pis encore, elle se retrouve SDF du jour au lendemain…

Près de 28 tonnes de résine de cannabis saisies
Une quantité de 27,8 tonnes de résine de cannabis a été saisie en Algérie durant le premier trimestre 2016, dont plus de 81% à l’ouest du pays, selon l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT). « Au total, 27 816,874 kg de résine de cannabis ont été saisis durant le premier trimestre de l’année en cours, dont 81,02% dans la région ouest du pays», a précisé l’Office dans son rapport, se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes). La quantité de résine de cannabis, saisie durant les trois premiers mois de 2016, a enregistré « une baisse de 21,42%», en raison surtout du renforcement du dispositif sécuritaire au niveau des frontières, selon une source proche de l’Office qui relève que malgré cette baisse, les quantités saisies restent « encore élevées». Selon ce rapport, 10,68% de la quantité saisie ont été enregistrés dans la région sud, 6,12% dans la région centre et 2,19% dans l’Est. S’agissant des drogues dures, la quantité d’héroïne saisie en Algérie a fortement augmenté, passant de 18,3 g à 145,44 g, soit une hausse de 694,75% durant la même période de référence, ajoute le même bilan. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair