formats

On vous le dit

Publié le 19/05/2016, par dans Non classé.

– Bras de fer à l’Itmas de Sétif

L’ Institut de technologie moyen agricole spécialisé (Itmas) de Sétif vit depuis plusieurs mois une situation de blocage. D’autant plus que les cours n’y sont plus dispensés depuis longtemps. Huit formateurs sur les dix que compte l’institut sont en grève, réclamant le départ de la directrice pédagogique, avec laquelle le courant ne passe plus. « Les problèmes exposés à la directrice de la formation, de la recherche et de la vulgarisation du ministère, qui a pourtant promis de prendre des mesures, sont restés sans suite, nous sommes donc dans l’obligation de poursuivre le 2e mouvement de grève déclenché le 2 mai.

Les responsables de la tutelle, qui ont rapidement réglé un problème similaire à l’Itmas de Tizi Ouzou, ne font pas l’effort pour dénouer la situation de notre institut, où les étudiants se trouvent dans l’expectative. Nous sollicitons l’intervention de la tutelle pour mettre un terme à cette situation qui s’enlise», soulignent des représentants des grévistes …

– Le 3e Forum médical national ce week-end à Chlef

Pour la troisième année consécutive, l’Association du corps médical privé de la wilaya de Chlef organise la troisième édition de son Forum médical national multidisciplinaire les 20 et 21 mai, à la Maison de la culture de la ville. Cette manifestation scientifique réunira, comme à l’accoutumée, de nombreux praticiens généralistes et spécialistes du territoire national.

Selon le Dr Ahmed Benkhaled, président de l’ACMPC, cet engouement est dû au fait que le forum est devenu un rendez-vous incontournable dans l’agenda national de la formation médicale continue. « Cette rencontre a pour objectif d’adapter les pratiques médicales aux données scientifiques validées les plus récentes et aux progrès technologiques et thérapeutiques afin que nos patients puissent en profiter», a-t-il précisé, soulignant par ailleurs la capacité d’organisation de son association et les bonnes conditions d’accueil qu’offre la wilaya de Chlef.

Il a également mis en relief les facilités octroyées par les autorités locales compétentes à l’association pour mener à bien les travaux qui draineront plus de 600 participants entre médecins et chirurgiens dentistes des 48 wilayas. On note aussi la participation d’éminents professeurs des différents CHU et établissements hospitaliers spécialisés du pays. Le programme du forum comporte cette année sept sessions traitant chacune d’un ensemble de pathologies diverses: métabolisme et endocrinologie, ophtalmologie, cœur et vaisseaux, médecine interne, pédiatrie, psychiatrie et gynécologie-obstétrique, en plus de séances consacrées aux affections buccodentaires.

– Valorisation des monuments historiques à des fins touristiques à Ténès

Pour rendre la ville côtière de Ténès plus attractive, les autorités locales ont initié un vaste projet de réhabilitation des monuments historiques pour leur utilisation à des fins touristiques. La décision a été annoncée par le wali de Chlef lors de la visite qu’il a effectuée, mardi, dans la région. Les travaux toucheront notamment Notre-Dame de Ténès, les Portes de la ville et d’autres vestiges du passé. Il faut dire que la ville de Ténès regorge de sites historiques, qui ont une valeur économique et culturelle importante, à l’image du Vieux Ténès, avec sa mosquée millénaire, de Bab El Bahr, et du phare de Sidi Merouane.

Un trésor inestimable qui nécessite néanmoins d’être réhabilité et valorisé à des fins touristiques, d’autant plus que la région accueille, chaque été, plus de 3 millions d’estivants. L’afflux sera encore plus important cette année, du fait que la fin du Ramadhan 2016 interviendra avant les départs en vacances. C’est pourquoi, le chef de l’exécutif a saisi l’occasion de sa visite à Ténès, avant-hier, pour demander aux responsables locaux des six communes côtières de veiller à la stricte application du dispositif d’accueil des visiteurs.

Celui-ci comporte diverses actions, dont le bitumage et l’éclairage des accès aux plages, le nettoyage et la propreté des lieux, ainsi que la mise en place de sanitaires et de douches. L’opération est à la charge des collectivités, sachant que la concession des plages a été retirée au privé pour différentes raisons. L’aménagement et l’embellissement du centre-ville n’est pas en reste, puisque des instructions fermes ont été données aux élus pour améliorer le visage de cette agglomération avant le démarrage officiel de la saison estivale, le 1er juin prochain.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair