formats

On vous le dit

Publié le 18/01/2016, par dans Non classé.

Les dépassements du directeur de l’OPOW de Sétif

Oubliant que l’Office du parc omnisports de la wilaya de Sétif (OPOW) est une institution publique, son directeur décide contre toute attente de « sceller» le siège de l’Etoile sportive sétifienne (ESS), l’une des plus grandes formations de volley-ball algérien. Sur un coup de tête d’un responsable zélé, la direction de l’ESS — dont le siège (sur décision de la tutelle) se trouve à l’intérieur des locaux de l’OPOW depuis presque 14 ans — est arbitrairement privée d’accès à ses bureaux, où sont « séquestrés», depuis plus de dix jours des documents et outils de travail. Continuant sur sa « lancée», le chef de l’OPOW limoge le directeur de la piscine, fermée depuis mai dernier, et le somme sous huitaine de vider le logement de fonction. A noter que le « limogé» vient de bénéficier d’un stage de formation en gestion des piscines en Belgique, financé par le Trésor public…

L’informel régularisé de manière informelle !

Même si la liste des bénéficiaires de 120 locaux au nouveau marché couvert de Ouled Yaïch (Blida) n’est pas encore affichée, des fuites concernant les noms qui y sont portés ont provoqué le mécontentement de plusieurs personnes qui ont organisé un sit-in devant le siège de l’APC pour exiger son annulation. Selon les protestataires, une vingtaine de personnes retenues n’exerçent pas dans le commerce informel à Ouled Yaïch et ne devraient donc pas figurer sur la liste d’octroi de locaux au nouveau marché couvert. Affaire à suivre !

Des trafiquants de psychotropes appréhendés à Chlef

Deux individus, dont un repris de justice, qui tentaient d’introduire des psychotropes à Chlef, ont été appréhendés lors d’un contrôle de police à l’entrée sud du chef-lieu de wilaya. Les mis en cause, âgés de 24 et 29 ans, venant d’une wilaya voisine, ont été surpris par les éléments de la BRI de la sûreté de wilaya, qui ont découvert en leur possession des psychotropes (Rivotril) destinés à être commercialisés dans la région. Déférés devant la justice, ils ont été placés sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur du tribunal local. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair