formats

On vous le dit

Publié le 03/05/2016, par dans Non classé.

Houda-Imane Faraoun lance le facteur à domicile

A l’occasion de la Fête des travailleurs, Houda-Imane Faraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, a remis dimanche dernier les diplômes aux éléments de la première promotion Facdom (facteur à domicile). Le facteur devient ainsi un agent commercial à domicile, après avoir bénéficié d’une formation l’habilitant à fournir, outre ses prestations traditionnelles, de nouveaux services à domicile, particulièrement adaptés aux besoins des femmes au foyer, aux personnes à mobilité réduite et autres personnes âgées, moyennant une contrepartie financière.

Ces prestations consistent, entre autres, dans le ramassage et la livraison de tous types d’envoi et colis à domicile (médicaments et autres), avant d’élargir ce service à l’encaissement des factures. Algérie Poste se démène pour trouver des parades à la baisse des volumes du courrier, son activité historique. L’entreprise a constaté une baisse du volume du courrier chaque année. Pour y remédier, elle a décidé de diversifier les services pour maintenir les emplois.

Emirates lance Le livre de la jungle en Algérie

Emirates, le géant du transport aérien mondial, et MD Ciné, distributeur officiel des grands « majors» du cinéma en Algérie, ont annoncé le lancement du très attendu film d’aventures, Le livre de la jungle. Emirates présente en exclusivité le film en Algérie et sponsorise sa sortie dans le cadre de sa campagne de promotion de la classe économique. La compagnie aérienne offre à ses passagers des produits et services uniques sur sa classe économique, comme la diffusion de divers contenus internationaux sur son système de divertissement primé à l’international « ice», des activités et des menus dédiés aux enfants, une cuisine raffinée d’inspiration régionale, et un service à bord animé par des membres d’équipage internationaux et polyglottes, dont des Algériens.

Des associations au secours de Tamanrasset

Des associations et acteurs de la société civile de la wilaya de Tamanrasset plaident pour une fédération des efforts pour lutter efficacement contre le phénomène de la prolifération des déchets à travers les quartiers de la capitale de l’Ahaggar. Cette inquiétante situation qui altère l’image touristique de la ville de Tamanrasset et influe négativement sur l’environnement local impose l’implication de toutes les potentialités locales pour appuyer les efforts des organismes et secteurs concernés par l’environnement, ainsi que des mécanismes visant l’intensification des initiatives de sensibilisation des citoyens, l’ancrage de la culture de préservation du milieu en tant que responsabilité et action civiques. Le président du bureau de wilaya de l’association de la jeunesse intellectuelle, Abdelghani Medeb, a mis en exergue l’important apport des actions de proximité menées par les associations et susceptibles d’accompagner les organismes et entreprises concernées par la lutte contre les phénomènes nuisant à la santé publique et l’environnement.

Oran dans l’ère des TIC

La deuxième édition de la conférence « Oran, Silicon Valley algérienne», une rencontre qui réunit des acteurs nationaux et internationaux dans le domaine des TIC, se tiendra samedi prochain à Oran, selon l’APS qui cite des sources auprès du Forum des chefs d’entreprises (FCE), organisateur de l’événement. Cette conférence vise, comme l’explique le chef de la délégation du FCE à Oran, Ghaouti Abdelhalim, à réunir les acteurs du numérique, à favoriser le partage d’expériences avec les participants étrangers (principalement français) et à sensibiliser les administrations et les autorités sur les besoins des entrepreneurs en matière de numérique.

Selon une étude menée par le FCE portant sur la diversification de l’économie algérienne, le numérique serait parmi les trois secteurs prioritaires à développer en Algérie, ce qui explique le choix du thème de cette conférence. Le choix de la ville d’Oran comme « la Silicon Valley algérienne» est, quant à lui, motivé déjà par la présence d’un institut de renom, l’Institut national des télécommunications et des technologies de l’information, la présence de plusieurs laboratoires de recherche sur les TIC, ainsi que l’amorce, depuis quelques années, d’une dynamique qui encourage la création de start-up dans le secteur technologique. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair