formats

On vous le dit

Publié le 16/04/2016, par dans Non classé.

L’Enssmal reçoit la secrétaire d’Etat française chargée de la biodiversité

Dans le cadre de la visite de la délégation française en Algérie le 10 avril 2016, Mme Barbara Pompili, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Environnement, chargée de la biodiversité, a rendu visite, dans l’après-midi, à l’Ecole nationale supérieure des sciences de la mer et de l’aménagement du littoral (Enssmal). Sur place, Mme Pompili, chaleureusement accueillie par l’ensemble de la communauté universitaire de l’école, a fait le tour des thèmes exposés pour l’occasion et qui englobent différentes disciplines liées aux sciences de la mer, allant de la biodiversité aux problématiques de la pollution, en passant par l’aquaculture et autre ingénierie côtière. Mme Pompili s’est également entretenue avec les enseignants de l’école et les étudiants impliqués dans des projets de recherche pour lesquels elle a montré un vif intérêt.

Débat sur le cancer à Taghit

« L’Algérie enregistre 18 cas de cancer colorectal pour 100 000 habitants, soit 6000 nouveaux cas chaque année», a déclaré le professeur Bellaha Larbaoui, chef de service oncologie au Centre anticancer (CAC) d’Oran, en marge des Journées internationales de cancérologie qui ont eu lieu à Taghit, dans la wilaya de Béchar. Le cancer colorectal est une maladie fréquente qui pose un important problème de santé publique, où plus des deux tiers des tumeurs sont localisées dans le côlon, le reste dans le rectum. Le laboratoire Merck, spécialisé dans les sciences et les technologies, a organisé un symposium qui s’est focalisé sur le cancer colorectal métastatique lors de ces Journées qui ont regroupé plus de 120 oncologues, radiothérapeutes, gastro-entérologues, chirurgiens et anatomopathologistes. « La collaboration est la clé du succès, non seulement pour développer et offrir les meilleurs traitements, mais aussi une nécessité pour une prise en charge pluridisciplinaire efficace des patients», a déclaré Moncef Meklati, directeur général de Merck pour l’Algérie.

Le Venezuela change de fuseau horaire pour économiser de l’électricité

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé un changement « de fuseau horaire à partir du 1er mai pour augmenter les économies d’électricité» de son pays en proie à graves pénuries. L’heure du Venezuela est actuellement fixée au temps universel (GMT) moins 4 heures 3. Le nouveau fuseau n’a pas encore été précisé et devrait être connu prochainement. Dans un discours prononcé jeudi devant des milliers de ses partisans dans le palais présidentiel de Miraflores à Caracas, M. Maduro a également décrété que le lundi 18 avril serait chômé, alors que le mardi suivant est une fête nationale, afin de créer un « pont d’économies d’énergie». La semaine dernière, il avait déclaré chômés les vendredis dans le secteur public pour les deux mois à venir.

Les horaires de travail ont également été réduits à six heures par jour dans les ministères et les entreprises publiques, tandis que la Semaine sainte est fériée dans les secteurs public et privé, des mesures qui, selon le Président vénézuélien, ont permis de substantielles économies d’énergie. Depuis la semaine dernière, les grands consommateurs de courant, dont les hôtels, sont invités à pourvoir eux-mêmes à leurs besoins en courant électrique neuf heures par jour. Cette mesure, lancée en février avec quatre heures quotidiennes, a amené les centres commerciaux à réduire leurs horaires d’ouverture. Toutes ces mesures font partie d’un plan spécial du gouvernement pour contrer les effets de la grave sécheresse provoquée par le phénomène El Nino, qui a entraîné une chute à un niveau alarmant des 18 réservoirs d’eau du pays. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair