formats

On vous le dit

Publié le 06/04/2016, par dans Non classé.

Amar Ghoul s’offre une Mercedes de huit cents millions

L’actuel ministre du Tourisme issu de la mouvance islamiste, Amar Ghoul , s’est offert récemment une rutilante voiture de marque Mercedes par le biais de l’Agence nationale du développement du tourisme ( ANDT). L’organisme public s’est vu intimer l’ordre par sa tutelle d’acheter une Mercedes d’une valeur de 8 millions de dinars, selon une source digne de foi.
Achetée pour l’usage personnel du ministre, la couleur de la voiture (blanche) n’a cependant pas plu à Ghoul. L’ANDT a dû recourir aux services d’un tôlier pour peindre en noir le véhicule. La même source précise que cet achat imprévu aura pour conséquences de déséquilibrer gravement les finances de l’ANDT.

Disparition d’enfants en live à Tizi Ouzou

Une journée de sensibilisation contre le kidnapping d’enfant a été organisée la semaine dernière à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou par l’association sociale et humanitaire Djek El Khir. Au moment où les organisateurs donnaient à la tribune des conseils préventifs aux mamans présentes dans la salle sur la nécessité de veiller sur leur progéniture, on a fait monter sur scène une fillette égarée, « abandonnée» par ses parents. Puis ce fut au tour d’une maman apeurée de chercher son fils, atteint de troubles psychiques. « Mesdames, gardez vos enfants à vos côtés ! C’est dans des moments d’inattention comme ceux qu’on vient de vivre en direct dans cette salle que des enfants se font kidnapper dans la rue», a commenté l’animateur de la rencontre.

Chakib Khelil à l’abri de l’extradition

Selon certains juristes et observateurs nationaux , le retour de Chakib Khelil en Algérie n’a pas d’autre but que de mettre à l’abri l’ancien ministre de l’Energie et néanmoins ami personnel du président Bouteflika d’une éventuelle demande d’extradition de la justice italienne à laquelle aurait répondu rapidement l’Administration américaine. L’ancien ministre, qui avait pris la fuite après avoir été dégommé du gouvernement, détient des secrets qui peuvent s’avérer compromettants pour la « famille présidentielle». D’où ce retour inattendu de Khelil, agrémenté par un passage par une zaouïa à Djelfa. Les réseaux sociaux n’ont pas manqué de poster des photos de Chakib Khalil à l’étranger avec un verre de champagne ou de whisky à la main…

Peine capitale pour les assassins d’Arlette Tiab

Les deux principaux accusés dans l’affaire de l’assassinat d’Arlette Tiab, épouse de l’ex-président de la JSMB, Boualem Tiab, ont été condamnés, avant-hier par le tribunal de Béjaïa, à la peine capitale, alors que le un troisième mis en cause a écopé d’un an de prison ferme. La sentence est tombée lundi soir au tribunal de Béjaïa, après une longue journée de plaidoiries-réquisitoires dans une salle d’audience pleine à craquer.

Après avoir entendu tous les témoins et les avocats des deux parties, le juge a condamné, A. S., femme de ménage de la victime, et H. W., décrit comme le cerveau du crime, à la peine capitale, pour « meurtre avec préméditation», « complicité de meurtre» et « association de malfaiteurs». Un troisième mis en cause a été condamné à un an de prison ferme pour « recel» et « non-dénonciation de crime». L’enquête aussitôt enclenchée par la brigade de la police judiciaire de la sûreté de Béjaïa avait très vite mis en cause, A. S., 20 ans, femme de ménage de la victime. L’enquête avait également révélé que des objets de valeur, notamment des bijoux, avaient été dérobés.

L’APW de Sétif et le complexe sportif de 50 000 places

Lors de sa session ordinaire tenue le 4 avril 2016, l’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Sétif a prouvé qu’elle était en déphasage aussi bien avec la réalité du terrain qu’avec le vécu de ses électeurs. Pour illustration, l’auguste assemblée , qui ne sait pas que le complexe sportif de 50 000 places initié par le président de la République en juin 2007 a été « enterré», trouve le moyen d’inscrire ce « mort-né» dans les acquis de la wilaya. Conviés à discuter le volumineux dossier du logement, miné par le problème des voiries et réseaux divers, les élus s’illustrent par le « tout va bien», oubliant que le plan quinquennal 2010-2014 est une histoire ancienne. Alors que dans certaines wilayas de nouveaux et conséquents programmes de logements sont lancés, paradoxalement l’APW de Sétif fait sans retenue aucune l’ éloge des chargés d’un programme bouclé en principe depuis déjà deux ans… Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair