formats

On vous le dit

Publié le 13/01/2016, par dans Non classé.

Béjaïa sans DJS

Béjaïa est depuis quelques semaines sans directeur de la jeunesse et des sports (DJS). Ce poste reste vacant alors que cette ville compte deux clubs de football importants : le MOB qui disputera la Ligue des champions d’Afrique et la légendaire JSMB qui fait un parcours honorable en Ligue 2 et aspire à l’accession, sans compter l’équipe de volley-ball féminine. Une situation qui ne permet pas une évolution de ce secteur stratégique. Est-ce un oubli, ou le MJS qui n’a pas encore trouvé la perle rare qui va booster le sport dans la capitale des Hammadites ? La balle est dans le camp des décideurs du ministère de la Jeunesse et des Sports.

L’hyène capturée à Beni Bouattab (Chlef) soignée et relâchée dans la nature

Selon la Conservation des forêts de la wilaya de Chlef, une hyène rayée ( une espèce protégée), qui a été récemment capturée dans la forêt de Beni Bouattab, à la limite avec l’Ouarsenis, a été soignée puis relâchée dans son milieu naturel . « Lors d’une sortie de surveillance effectuée le 2 janvier dernier dans la forêt domaniale de Beni Bouattab, les agents du district d’El Karimia ont constaté qu’une hyène rayée a été blessée accidentellement par un riverain qui tendait un piège à sanglier.

L’animal est de sexe féminin, avec une taille moyenne de 140 cm et un poids de 75 kg environ», indique la même source . Et d’ajouter que cet animal a été transporté au siège de la Conservation des forêts de Chlef, où il a reçu les soins nécessaires dispensés par des vétérinaires des services agricoles de la wilaya. Une fois rétablie, l’hyène a été acheminée et lâchée dans son milieu naturel dans de bonnes conditions le 5 janvier à 18h30. Il est par ailleurs précisé que ce carnivore, qui vit en particulier au nord du pays et du Sahara, est une espèce protégée par la loi n° 05-06 du 15 juillet 2006 et le décret n° 509-83 du 20 août 1983.

Groupage sanguin et la direction de l’éducation de Blida

Depuis quelques jours, les établissements scolaires de la wilaya de Blida envoient leurs élèves vers des laboratoires d’analyses médicales pour leur faire délivrer une carte de groupage. Mais cette décision de l’académie de Blida semble prise à la légère. Et pour cause, le rush que connaissent ces labos risque d’entraver le bon fonctionnement de ces établissements et peut même provoquer des erreurs. « Le risque d’erreur est énorme ! On est vraiment débordés par le nombre important d’élèves qui veulent connaître leur groupe sanguin, alors qu’on doit prendre tout notre temps pour donner des résultats fiables. L’académie de Blida devait, au moins, planifier cette opération», témoigne M. Ould Rouis, médecin biologiste à Blida.

« On reçoit plus de 200 élèves par jour. C’est énorme. Et cette importante demande a même poussé certains cabinets médicaux et pharmaciens à proposer leurs services, alors que cela est interdit. Le travail de détermination du groupage est vraiment strict et régi par une réglementation». L’erreur dans le groupage peut être fatale et les autorités doivent réagir pour éviter le pire. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé On vous le dit
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair