formats

«On ne conteste pas une loi qui n’existe pas encore»

Publié le 29/04/2017, par dans Non classé.

Je ne comprends pas comment on peut contester un code du travail qui est en phase de projet seulement.» C’est ce qu’a déclaré, jeudi, Mohamed El Ghazi, ministre de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité sociale, lors d’une conférence de presse tenue dans le cadre de la 2e session du Comité technique sur le développement social, le travail et l’emploi de l’Union africaine.

Pour lui, il est inconcevable d’émettre des critiques et de négativer un projet encore en cours de concertation avec toutes les parties concernées, notamment les partenaires sociaux. « La contestation aurait pu être compréhensible, si nous, en tant que département, n’avions pas demandé l’avis des différentes parties sur ce projet. Cette demande d’avis veut dire que ce projet n’est pas la version finale et sera modifié en prenant en considération les différents avis avant de la soumettre au conseil du gouvernement, puis au deux Chambres», ajoute-t-il.
Signalons que Mohamed El Ghazi ainsi que Mounia Meslem ont tenu à présenter l’Algérie en tant que pays modèle pour toute l’Afrique en matière de sécurité sociale et de prise en charge des franges vulnérables de la société, à savoir les personnes âgées et celles aux besoins spécifiques.

Cette rencontre est en réalité un nouvel espoir pour l’Union africaine de voir au moins 15 pays membres ratifier le protocole sur les personnes âgées adopté en 2016. Cette session, qui s’est achevée hier avec l’adoption de la Déclaration d’Alger, a été placée sous le thème de l’investissement dans l’emploi et la sécurité sociale pour tirer pleinement profit du dividende démographique. Les participants ont eu à débattre plusieurs points, dont essentiellement la création de l’emploi afin de réduire les phénomènes de l’exode et de l’immigration, la protection des personnes âgées et celles aux besoins spécifiques, ainsi que le phénomène du mariage des enfants. La cérémonie d’ouverture a été faite en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a appelé à une dynamique africaine unifiée pour l’emploi et la sécurité sociale.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «On ne conteste pas une loi qui n’existe pas encore»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair