formats

Nous œuvrerons à valoriser et protéger l’œuvre léguée par le défunt Blaoui Houari  (ministre)

Publié le 20/07/2017, par dans Non classé.
Nous œuvrerons à valoriser et protéger l'œuvre léguée par le défunt Blaoui Houari  (ministre)

ORAN – Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a annoncé, mercredi à Oran, que son département œuvrera à la valorisation et la protection de la production artistique léguée par le défunt Blaoui Houari.

Dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie de l’inhumation de la dépouille mortelle de l’icône de la chanson oranaise, M. Mihoubi s’est engagé en tant que ministre de la Culture à valoriser et à préserver les œuvres chantées et musicales d’une grande valeur léguées par le défunt.

« Feu Blaoui Houari a composé et interprété de magnifiques textes faisant partie d’un patrimoine qu’il faille préserver par respect à sa personne, à son âme et à son droit » a précisé le ministre.

M. Mihoubi a estimé que le décès du défunt chanteur laissera un grand vide dans les milieux artistiques du pays, notamment parmi les chanteurs qui ont bénéficié de son expérience ou modernisé certaines de ses chansons.

Blaoui Houari a été une véritable école qui a tant donné durant sept décennies, a souligné le ministre, ajoutant que le défunt a brillamment réussi une expérience alliant entre le patrimoine et la modernité, tout en restant fidèle à son authenticité et à son identité musicale.

M. Mihoubi a, par ailleurs, rappelé l’intérêt que portait le président Bouteflika à l’artiste en lui décernant, entre autres la médaille du mérite national au rang Achir en signe de reconnaissance et de respect à son apport à la culture nationale, outre les orientations qu’il a données pour sa prise en charge médicale durant sa période de maladie.

Au cours de la cérémonie de l’inhumation qui s’est déroulée au cimetière d’Ain El Beïda, à la sortie ouest d’Oran en présence d’une importante foule d’officiels, de figures du monde des arts et de la culture, de moudjahidine et d’anonymes, nombreux étaient ceux qui avaient apporté leur témoignage sur les qualités et les valeurs intrinsèques de l’artiste de l’homme et son fort attachement à son pays.

A l’annonce du décès du défunt Blaoui Houari, le Président de la République a adressé un message de condoléances à la famille du disparu dans lequel il a souligné que « l’Algérie et la scène artistique et culturelle perdent en lui une sommité qui a contribué, des décennies durant, au développement du goût national et humain ».

« Le défunt était une source inépuisable de créativité qui enrichit le répertoire national avec une variété de compositions musicales de différents styles et genres. De même qu’il a formé plusieurs jeunes talents qui ont brillé sur la scène artistique et contribué à la promotion de la musique dans notre pays », a ajouté le Président Bouteflika.

Le défunt Blaoui Houari est décédé, mercredi à 3heures du matin, à Oran, l’âge de 91 ans, des suites d’une longue maladie.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Nous œuvrerons à valoriser et protéger l’œuvre léguée par le défunt Blaoui Houari  (ministre)
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair