formats

«Nous devons préserver notre unité nationale»

Publié le 21/08/2016, par dans Non classé.

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, saisit l’opportunité offerte par la commémoration du double anniversaire de l’Offensive du Nord-Constantinois et du Congrès de la Soummam pour remettre sur le devant de la scène politique la question de l’unité nationale menacée.
Revenant sur ces deux grandes dates importantes de l’histoire de la Révolution algérienne, Ahmed Ouyahia, qui est aussi ministre d’Etat et directeur du cabinet du président de la République, souligne l’impératif d’œuvrer à préserver l’unité nationale. « œuvrons ensemble à préserver notre indépendance chèrement reconquise, à préserver notre unité nationale en toute circonstance, et à construire l’Algérie démocratique et prospère pour laquelle se sont sacrifiés nos aînés», a-t-il soutenu, lui qui rappelle le contexte régional explosif dans lequel ce double anniversaire est célébré. « Dans une région secouée par les conflits et les tensions, et dans un monde perturbé par les crises, nous commémorons cette journée dans la sécurité et dans un certain degré de développement (…)», a-t-il relevé. Une sécurité et un développement qui ont été, selon lui, le fruit de la bonne gouvernance du président Bouteflika auquel il souhaite d’ailleurs « bonne santé et longue vie». Il considère que le 20 Août 1955 symbolise le génie et l’esprit de solidarité de l’ALN qui, par ses assauts héroïques dans le Nord-Constantinois, a obligé l’armée coloniale à desserrer l’étau sur les moudjahidine dans les monts des Aurès et du Djurdjura.

Aussi, il estime que le Congrès de la Soummam « a jalonné la voie pour le triomphe de la Révolution de Novembre 1954». Il met en avant la nouvelle organisation qui a donné un nouveau souffle à la Guerre de Libération nationale, notamment la création des six Wilayas historiques, qui a contraint « le colonisateur à mobiliser un demi-million de ses enfants en Algérie, faisant ainsi entrer la guerre dans les foyers et la société français, qui comptaient leurs morts dans une guerre coloniale injuste, et qui ont réalisé l’horreur de la répression française contre notre peuple». Il a souligné également que les résolutions du Congrès de la Soummam ont attiré davantage de soutiens dans le monde à la cause du peuple algérien, et « ont amené la France coloniale à rechercher la négociation avec les représentants de l’Algérie
combattante». Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Nous devons préserver notre unité nationale»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair