formats

«Nous avons beaucoup d’intérêts économiques en Algérie»

Publié le 12/05/2016, par dans Non classé.

Lors de sa visite, mardi à Tizi Ouzou, l’ambassadeur de France, Bernard Emié, a déclaré que son pays a beaucoup d’intérêts économiques en Algérie.
C’est pour cela, a-t-il ajouté, que « nous devons renforcer davantage nos relations bilatérales car la France a confiance en l’avenir de l’Algérie». Le représentant diplomatique a précisé aussi dans le même contexte la nécessité de conforter également les relations de coopération dans plusieurs autres domaines comme la culture et l’industrie. « Je suis venu à Tizi Ouzou, puis à Béjaïa dans le cadre de mon programme de sorties vers les différentes régions d’Algérie afin de rencontrer la communauté française et les opérateurs économiques», a déclaré à la presse Bernard Emié, avant sa rencontre avec les opérateurs économiques et les membres de la communauté française établis dans la région.

Il a également visité le musée de la ville et la maison de la culture Mouloud Mammeri. L’ambassadeur de France a refusé de s’exprimer sur d’autres points qui, a-t-il insisté, ne rentrent pas dans le cadre du programme de sa visite. « Je ne peux rien vous dire sur ce volet, car ma visite se limite juste à une rencontre de coopération», a-t-il répondu à une question sur la réouverture de l’annexe de l’Institut français d’Alger (IFA) à Tizi Ouzou, (ex-CCF), fermée depuis 1994 pour des raisons sécuritaires, notamment après l’assassinat de quatre Pères blancs.

Il est utile de rappeler que l’étude du projet de la réhabilitation de cette infrastructure avait été confiée, fin 2012, à un bureau d’étude local qui a préconisé le réaménagement de l’ancienne bâtisse avec une extension. Les travaux de rénovation, d’un coût global d’un million d’euros, devaient être entamés quelques mois plus tard. Toutefois, rien n’a été fait et l’annexe de l’IFA demeure toujours fermée pénalisant ainsi des centaines, voire des milliers de citoyens de la région, notamment les étudiants désirant entreprendre des démarches dans le cadre de leur visa d’études en France.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Nous avons beaucoup d’intérêts économiques en Algérie»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair