formats

«Nous approuvons la décision, mais nous ne voulons pas de monopole»

Publié le 20/09/2016, par dans Non classé.

– Le gouvernement s’apprête à lever l’interdiction d’importation des véhicules de moins de trois ans. Que pensez-vous de cette décision ?

C’est une demande ancrée et répétée par l’Association de protection et d’orientation des consommateurs (Apoce). Actuellement cela devient une nécessité d’autant que le véhicule autorisé par l’Etat à l’importation ne couvre que 20% des demandes du marché. Cette conjoncture économique ainsi que la restriction des importations de véhicules par la mise en place du système de licences et de quotas a fait en sorte que les prix des véhicules neufs et même d’occasion connaissent une hausse.

Nous approuvons cette décision et nous souhaitons que cette levée ne soit pas uniquement pour les véhicules de moins de trois ans, mais aussi pour ceux de moins de cinq ans. Vu que les véhicules européens et asiatiques qui sont en circulation dans leurs pays sont renforcés et de qualité par rapport aux véhicules destinés aux pays émergents.

Il faut aussi savoir que l’état des routes des pays développés laisse un véhicule d’occasion dans un état très acceptable, même après plusieurs années de mise en circulation. Cela dit, nous espérons que cette importation sera accessible aux particuliers et non juste aux concessionnaires automobiles qui contrôleront pas la suite les prix. On ne veut pas d’un nouveau monopole dans cette activité commerciale.

– Comment devrait se faire cette importation, selon vous ?

Je pense que cette activité se fera de manière libérale comme elle se faisait il y a quelques années. Nous espérons surtout que son lancement coïncidera avec l’ouverture des guichets de change. Il devrait y avoir par ailleurs un cahier des charges technique pour ce qui est des normes de sécurité. Il faut que les véhicules soient accompagnés de la fiche technique d’un organisme indépendant, comme c’est le cas chez nous de la fiche de contrôle.

– Le gouvernement prépare un plan de régulation du marché des véhicules d’occasion. Certains marchés ont été fermés. Quel est votre avis à ce sujet ?

Qu’appelle-t-on régulation du marché d’occasion ? Nous savons que des entreprises veulent accaparer de ce marché juteux. Chaque individu a le droit de vendre son bien sans passer par un sous-traitant. Fermer tous les marchés ne va que favoriser l’émergence d’opérateurs qui vont avoir un monopole. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «Nous approuvons la décision, mais nous ne voulons pas de monopole»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair