formats

Nouria Benghebrit dénonce «l’instrumentalisation politique»

Publié le 05/04/2016, par dans Non classé.

500 000 candidats sont déjà inscrits au concours.
La ministre de l’Education nationale a affirmé, encore une fois, que le concours par examen écrit restera la seule procédure de recrutement pour les 28 000 postes d’enseignant pour la prochaine rentrée scolaire. Intervenant hier sur les ondes de la Radio nationale, Mme Benghebrit a dénoncé « l’instrumentalisation» de ce conflit qui fait l’objet, selon elle, de « récupération politique» par des députés et autres formations syndicales. Tout en appelant les contractuels protestataires à s’inscrire au prochain concours, la ministre rappelle que la réglementation en vigueur et les lois de la Fonction publique interdisent le recrutement direct et sans concours. « Pour l’éducation nationale, l’accès au poste d’enseignant devrait normalement être accordé exclusivement aux sortants des Ecoles normales supérieures», explique-t-elle.

Le recrutement externe par voie de concours n’est qu’une procédure de transition, souligne la ministre, qui espère que dans 5 ans, les postes d’enseignants seront couverts par les diplômés sortants de l’ENS. Un travail se fait actuellement, selon Mme Benghebrit, pour récupérer les instituts technologiques de l’éducation et réaliser des écoles normales pour satisfaire les besoins en enseignants.

La ministre a expliqué par la même occasion que des instructions ont été données aux responsables concernés pour respecter le versement régulier des salaires des contractuels et le rajout des primes dont ils ont été privés. Le recrutement du contractuel « n’obéit pas à des critères préalablement définis. Une telle modalité de recrutement favorise celles et ceux qui ont accès à l’information d’un poste vacant à pourvoir sous contrat en temps voulu», reconnaît-elle.

Pour le concours du 30 avril, les années d’expérience dans le secteur seront valorisées sur une échelle d’un point par année d’exercice, et ce, à hauteur de six points. Cela permettra aux bénéficiaires de prétendre à une bonification lors du concours de recrutement entamé, précise la ministre, qui a qualifié cette décision d' »hybridation» entre les deux systèmes de recrutement de la Fonction publique : par concours et sur titre.
Mme Benghebrit a lancé un appel aux protestataires, leur demandant de rejoindre leurs postes pour la continuité de la scolarité. « Le 3e trimestre est très court et notre point d’ancrage essentiel dans la gestion est comment assurer la pérennité de la scolarité. Si celle-ci s’avère menacée, nous prendrons les mesures que la réglementation nous permet de mettre en œuvre», a-t-elle menacé.

500 000 candidats se sont déjà inscrits au concours du 30 avril. Les écoles normales ne fournissent que 5000 diplômés, alors que le nombre de postes est de 28 000 pour les trois cycles. Le nombre de contractuels est estimé à 25 000. Les résultats de l’examen écrit seront connus le 12 mai, permettant aux candidats retenus de passer le test oral les 8 et 9 juin, alors que les résultats définitifs seront rendus publics le 30 juin.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Nouria Benghebrit dénonce «l’instrumentalisation politique»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair