formats

Nouri insiste sur l’utilisation rationnelle de l’eau

Publié le 12/01/2016, par dans Non classé.

En visite d’inspection à Oran, le ministre des Ressources en eau et de l’environnement a estimé à 70% le taux de remplissage des barrages et rassuré la population en indiquant qu’aucune restriction n’est prévue à court terme.
Il a annoncé en outre qu’un programme de maintenance des barrages est également mis en œuvre pour parer aux effets de l’envasement caractérisant ce genre d’infrastructures. Abdelwahab Nouri a cependant insisté sur l’utilisation rationnelle des ressources hydriques qui demandent à être préservées. Le souci de préservation concerne également l’environnement. Environ le tiers des rejets en eaux usées est déversé en mer et cela est inconcevable.

A ce propos, lors de sa visite à El Kerma où est implantée l’une des plus importantes stations d’épuration des eaux usées, il a estimé que le traitement et la récupération de ces eaux est un impératif essentiel qui répond également aux engagements pris par l’Algérie pour la préservation des écosystèmes notamment marins. Il faut savoir que la station d’El Kerma a été, il y a un peu plus d’une année, sujette à des fissures importantes apparues sur son bac principal ayant entraîné des fuites importantes causant ainsi d’immenses désagréments (odeurs nauséabondes notamment) aux habitants de cette zone.

Ces dégâts sont apparus trois ans seulement après la mise en service de la STEP dont la gestion n’a pas été confiée à l’Office national d’assainissement (ONA) mais à une SPA, comme c’est le cas pour les autres grandes villes algériennes. Le projet d’irrigation de la plaine de la M’lata (8000 ha), à partir de cette même station, a également pris du retard, mais la situation sera, promet-on, débloquée à partir du mois de mars prochain.

Une STEP similaire quoique de moindre importance existe à Aïn El Türck sur la corniche oranaise et celle-ci doit également permettre l’irrigation d’un périmètre agricole de plus grande superficie (500 ha) dont principalement les terres de Bousfer et d’El Ançor (les Andalouses). Le ministre s’est également rendu au Jardin méditerranéen aménagé tout récemment sur la frange maritime du côté est de la ville d’Oran. Il a été particulièrement impressionné par la beauté du site et a espéré que les citoyens en prennent soin. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Nouri insiste sur l’utilisation rationnelle de l’eau
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair