formats

Notre partenariat avec la SNCF ne concerne que le volet formation

Publié le 09/12/2016, par dans Non classé.

– Les grévistes affirment que les échelons existent déjà et ne comprennent pas pour appliquer cette nouvelle grille que vous appeliez le déroulement de carrière ?

En tant que directeur général de la SNTF, j’ai 12 500 cheminots, toutes fonctions confondues, qui demandent ce déroulement de carrière. De plus, ils sont appuyés par leur syndicat, légalement reconnu. Les conducteurs, eux, ne sont que 200 avec un syndicat gelé et, malgré tout, ils veulent à tout prix imposer leur proposition.

Que voulez-vous que je fasse ? La revendication du syndicat est logique, car l’entreprise a reconnu son tort pour celui qui a 20 ans d’expérience et qui n’a pas avancé en grade. Nous ne voulons pas ruiner la SNTF. Nous avons étudié nos capacités financières et nous avons jugé qu’il est possible de le faire. Il faut savoir que nous avons satisfait 99% des cheminots qui sont aujourd’hui tous contents.

– Concernant l’histoire des échelons et celle de la prime d’ancienneté (IEP), est-il normal de toucher deux primes en même temps ?

Ce n’est pas normal. C’est ce que je vous dis. Nous sommes en train d’ajuster beaucoup de points. Nous avons constaté que nous avons des travailleurs qui exercent un métier sans grade. Nous sommes obligés de leur faire passer un examen. S’ils l’acquièrent, tant mieux, sinon ils n’auront que des échelons comme augmentation. De plus, il faut demander aux grévistes s’il est logique de toucher un montant forfaitaire pour un travail qu’ils n’ont pas accompli ? Ils sont payés pour 36 heures, mais, ils ne les font pas en réalité. Donc, nous allons les enlever et corriger l’erreur.

– Les grévistes vous accusent de vouloir acheter le silence des travailleurs pour concrétiser l’accord de partenariat avec la SNCF et privatiser l’entreprise…

De quelle privatisation parlent-ils ? Et qu’avons-nous vendu ? Ce sont des slogans vides et des paroles en l’air. Tout ce qu’ils disent est faux. Nous ne pouvons permettre la vente d’une quelconque partie de l’entreprise. Quant à notre partenariat avec la SNCF, il ne concerne que le volet formation. Nous avons construit une nouvelle école de formation et avons sollicité la SNCF pour former des Algériens dans des technicités que nous ne maîtrisons pas. Nous construisons de nouvelles gares et nous avançons sereinement dans nos projets. Ce sont des gens pareils qui nous empêchent de progresser. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Notre partenariat avec la SNCF ne concerne que le volet formation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair