formats

Notre crainte que les mesures d’exception deviennent des mesures quotidiennes

Publié le 11/12/2015, par dans Non classé.

La liberté d’expression est un droit inscrit dans la Constitution et l’Algérie et ratifié le Pacte international des droits civils et politiques.
Et, de ce fait, a donné des garanties. Malheureusement, ce droit est condamné et bafoué. Aujourd’hui, toute personne qui ose parler ou exprimer son avis subit des répressions ou est poursuivie. Il est même arrivé que des personnes qui ont manifesté pour exprimer leur soutien à une cause particulière se soient faites arrêter.

Amnesty International a d’ailleurs noté que ces faits de répression se répètent tout au long de l’année. C’est pour cela que nous demandons au pouvoir d’arrêter ces agissements. On ne doit pas chercher à savoir pourquoi nous en sommes arrivés à un tel point, car il n y a aucune raison valable étant donné que l’Algérie a signé un pacte et qu’elle est dans l’obligation de le respecter. La justice et les droits fondamentaux sont les piliers d’un Etat de droit et l’Etat doit garantir cela.
En fait, nous faisons face à un concept international menaçant pour les libertés. Et notre crainte, aujourd’hui, est que ces mesures d’exception deviennent des mesures quotidiennes. Il faut que cela cesse. Pour cela, il faut qu’il ait un débat contradictoire. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Notre crainte que les mesures d’exception deviennent des mesures quotidiennes
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair