formats

Nécessité de transmettre aux générations le legs culturel de la chanson Rai

Publié le 04/08/2018, par dans Non classé.
Nécessité de transmettre aux générations le legs culturel de la chanson Rai

SIDI BEL-ABBES – Les participants à une conférence sur « l’histoire du Rai entre l’ancien et le moderne », organisée à Sidi Bel-Abbès en marge du festival national de la chanson Rai, ont mis l’accent sur la nécessité de transmettre ce legs culturel qui constitue un acquis important aux générations montantes.

Le journaliste Mir Mohamed, accompagnateur du Cheikh Mekalech durant les années 70 et parolier de Cheb Benaricha Mohamed, a rappelé que le « Rai original avait débuté dans les années 70 à Sidi Bel-Abbès et ses chansons avaient traité de plusieurs thèmes touchant la jeunesse dont l’émigration« , avant de connaître, a-t-il dit, son apogée dans les années 80 et de résister durant les années 90 pour atteindre son apogée pour s’élever au rang mondial.

L’intervenant a mis en exergue le choix et l’importance des mots et des paroles pour traiter de divers faits et sujets de la société et véhiculer des messages à travers la chanson Rai objective, soulignant que Sidi Bel Abbes, berceau de ce genre musical, a mis en avant sur la scène artistique des chanteurs et artistes ayant contribué au développement du Rai, dont les célébrissimes troupe Raina Rai, le goual Hadj Zouaoui, Cheikh Naâm, Cheikha Remiti et Cheikha Djenia, toutes deux originaires de Sidi Bel-Abbès et ayant un grand rôle dans la réussite de la chanson Rai.


Lire aussi : Festival national du Rai: une manifestation qui préserve le patrimoine culturel authentique


Cette rencontre avait regroupé à la Maison de la culture « Kateb Yacine« , des artistes, des académiciens, des hommes de culture et des journalistes qui avaient mis l’accent sur l’importance de préserver ce legs musical et sa transmission aux générations montantes et d’œuvrer à organiser des manifestations et des festivals pour permettre l’échange de vues entre anciens chanteurs et stars de la chanson moderne.

Le festival national de la chanson Rai, organisée par le ministère de la Culture en collaboration avec l’Office national des droits d’auteur et et droits voisin (ONDA), prendra fin samedi avec une soirée qui sera animée par les chebs Hocine, Adoula, Mahfoudh, Ryad, Mohamed El Abbassi, Abbès, cheikh Bellemou, cheb Tarik et la chanteuse Yasmine Ammari.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Nécessité de transmettre aux générations le legs culturel de la chanson Rai
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair