formats

Nécessité de sensibiliser les générations montantes sur la pensée d’Ibn Badis

Publié le 01/05/2019, par dans Non classé.
Nécessité de sensibiliser les générations montantes sur la pensée d'Ibn Badis

TISSEMSILT – Les participants à une conférence sur « cheikh Abdelhamid Ibn Badis .. parcours du réformateur » ont appelé, mercredi à Tissemsilt, à sensibiliser les générations montantes sur la pensée du fondateur de l’Association des Oulémas musulmans algériens.

L’enseignant au centre universitaire de Tissemsilt, Mohamed Fayet, a souligné, au terme de cette conférence, initiée dans le cadre des premières journées culturelles « Choumouâ’ el maârifa » (Lumières du Savoir), l’importance de faire connaître aux générations montantes, notamment des élèves et étudiants, la pensée et la méthodologie de Abdelhamid Ibn Badis fondée sur la préservation de l’identité du peuple algérien qui souffrait du joug colonial.

Il a appelé les responsables des secteurs de la culture, de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et des affaires religieuses et wakfs à sensibiliser les générations sur le legs de ce réformateur en matière d’éducation.

Le chercheur en littérature moderne Abdelkader Khaled a insisté, pour sa part, sur le renforcement des programmes éducatifs par la pensée et la vision de cheikh Abdelhamid Ibn Badis qui contribuent à la préservation des constantes de la nation algérienne dont la langue et les valeurs islamiques.

Pendant que cheikh Ibn Badis oeuvrait à la réforme de certaines perceptions en vigueur dans la société algérienne, le colonisateur français s’efforçait à ancrer l’assimilation, a-t-il rappelé, ajoutant que le Savoir de cet érudit et de ses compagnons dont El Bachir El Ibrahimi, cheikh Tahar Benachour et leur contribution à différentes sciences a permis l’ouverture de plusieurs écoles coraniques et éducatives en Algérie à l’époque coloniale.

Ces premières journées culturelles, initiées une semaine durant par la bibliothèque principale de lecture publique ‘Dr Yahia Bouaziz’ de Tissemsilt dans le cadre de la célébration de « Youm El Ilm » (Journée du Savoir), ont été marquées par diverses activités dont des expositions de livres traitant de l’association des ulémas musulmans algériens, deux ateliers sur les bibliothèques et la lecture et des concours du meilleur récit, meilleur poème et meilleur dessin.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Nécessité de sensibiliser les générations montantes sur la pensée d’Ibn Badis
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair