formats

Mostaganem: Maazouz Bouadjadj, Nouredine Benatia et Abdelkader Ghelamallah honorés

Publié le 28/11/2017, par dans Non classé.
Mostaganem: Maazouz Bouadjadj, Nouredine Benatia et Abdelkader Ghelamallah honorés

MOSTAGANEM – Le doyen de la chanson Chaabi, Cheikh Maazouz Bouadjadj ainsi que les chanteurs Nouredine Benatia et Abdelkader Ghelamallah ont été honorés, lundi soir, au Théâtre régional Djillali Benabdelhalim de Mostaganem, en présence du ministre de la culture Azzedine Mihoubi.

Les chanteurs Rachid Guetafa et Bensabr Boukharouba ont présenté, à l’occasion de cette cérémonie, un bouquet musical riche en qaçidate et en maddih puisés du patrimoine artistique local et national. Le poète Abdelkader Arabi a, pour sa part, déclamé, ses plus belles oeuvres du melhoun, à la grande satisfaction de l’assistance.

Maazouz Bouadjadj, né le 16 janvier 1935, au vieux quartier populaire de Tijdit, coeur battant de la ville de Mostaganem, est connu pour son grand attachement aux qaçidate des grands cheikhs du châabi dont Abderrahmane Benaissa, Hadj M’hamed El Anka, Hadj M’rizek, Hadj Menouar et autres.

Il a entamé la chanson en 1952 avant de rejoindre le combat libérateur. Arrêté et emprisonné au centre de détention d’Ain Tédèlès et au sinistre camp de Sidi Ali. Après le recouvrement de l’indépendance, il a repris la chanson offrant au domaine musical national les plus belles pièces musicales comme « Tahla Fi Wissayti », « Khalkhal Aouicha », « Ya Saheb El Ghemama », « Khezna Kbira », « Ya El Ouahdani », « Ana Alik Meddah » et autres oeuvres artistiques immortalisées dans la mémoire des amateurs de ce genre artistique.

La deuxième figure mostaganémoise honorée est Nouredine Benatia. Il est né le 4 novembre 1947 à Hai Zaouia du quartier de Tidjidt de Mostaganem. Dès son jeune âge, il s’est intéressé aux genres samaa soufi et au madih. Il compte 28 qaçidates enregistrées à la télévision nationale.

Nouredine Benatia a fondé en 1984, avec d’autres artistes locaux, l’association « Fen oua nachat » au sein de laquelle il continue de former des générations d’artistes et musiciens. Il a exercé également les fonctions de directeur de la culture des wilayas de Mostaganem et Relizane (2002-2012).

Le troisième artiste honoré, Abdelkader Ghelamallah, est né le 26 aout 1960 à Mostaganem. Remarquable joueur de luth, de piano, de la mandoline et de la guitare, il a formé deux générations de musiciens à l’école de l’association du Club étoile culturelle de Mostaganem. Il excelle dans les genres musicaux du hawzi, chaabi, andalou et même dans le genre moderne.

Abdellah Ghelamallah est également l’auteur de trois ouvrages dédiés au patrimoine, à la musique traditionnelle et au melhoun.

La visite du ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, se poursuivra mardi dans la wilaya de Mostaganem, par l’ouverture du 6eme colloque international sur l’image de la révolution algérienne à travers les oeuvres littéraires et artistiques, prévu à l’université Abdelhamid Benbadis.

Le ministre présidera également l’ouverture de la 4eme édition du Panorama du film révolutionnaire et documentaire, prévue à la salle de cinéma Cheikh Hamada et assistera à diverses activités culturelles et artistiques.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mostaganem: Maazouz Bouadjadj, Nouredine Benatia et Abdelkader Ghelamallah honorés
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair