formats

Mokri à Relizane : «Grine n’est qu’un outil d’exécution»

Publié le 15/05/2016, par dans Non classé.

Lors de son passage à Relizane où il a animé un meeting dans l’enceinte de la salle des fêtes, le président du MSP n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour s’attaquer à Grine qui, selon lui, mène une guerre par procuration contre la presse qui refuse de se soumettre.
« Nous disposons de preuves tangibles et avons des témoignages sur les manœuvres orchestrées par les hommes de pouvoir pour s’acheter certains titres refusant de tourner dans leur sphère», a tonné Abderrezak Mokri, ajoutant : « Grine n’est qu’une marionnette, et cette fois-ci il est tombé sur un gros morceau, le groupe El Khabar. Il finira par essuyer une cuisante humiliation.» Saisissant l’opportunité des événements du 8 Mai 1945, l’hôte de Relizane n’a pas fait dans la dentelle pour dénoncer l’attitude des responsables algériens suite aux dernières déclarations des Français refusant de reconnaître les crimes qu’ils ont perpétrés.

En affirmant la présence d’un lobby au sommet de l’Etat qui pèse de tout son poids pour garder et avantager la mainmise de la France, l’orateur a aussi reconnu l’existence de nationalistes qu’il appelle d’ailleurs à se révolter pour sauver le pays avant son effondrement. « Les pro-Français ont dénaturé l’Algérie, ils ont rompu avec ses valeurs identitaires (l’école, la famille et même la mosquée), ils ont ruiné son économie pour faciliter sa dépendance à leur mère-patrie, mais je suis persuadé que les enfants de chouhada et des moudjahidine, les vrais, ne vont pas tarder à se manifester pour que cesse ce bradage», a lancé Mokri. « Nous n’oublierons jamais les carnages, les massacres, les terres brûlées et les essais nucléaires, enfin les crimes de guerre qu’a commis la France en Algérie, même si certains parmi nous n’ont pas trouvé le courage de demander la repentance ou du moins répondre à François Hollande qui n’a pas hésité à humilier encore une fois l’Algérie, lorsqu’il a appelé les Français d’être fiers de leur histoire», a-t-il asséné. Et de conclure : « La France, les Etats-Unis et tous les Occidentaux sont convaincus de la fragilité de nos responsables et des clans du sérail qui s’entredéchirent pour préparer l’après-Bouteflika.» Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mokri à Relizane : «Grine n’est qu’un outil d’exécution»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair