formats

Mohcine Belabbas : «La CNLTD ne constitue pas l’opposition»

Publié le 16/06/2017, par dans Non classé.

« La situation économique et sociale est actuellement très difficile en Algérie.
Le pouvoir est en train de jouer avec l’avenir du pays au lieu de trouver des solutions à la crise», a martelé, Mohcine Belabbas, président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), lors d’une conférence organisée, mardi durant la soirée, à Tizi Ouzou, où il a rencontré des représentants d’associations, de comités de village et de syndicats autonomes, à l’image du SNAPAP, le Syndicat national autonome des travailleurs de Sonelgaz et l’Union nationale des paysans algériens.

« Notre parti a fait déjà, en 2015, des marches contre l’austérité, car la situation est très difficile. D’ailleurs, les recettes des hydrocarbures qui étaient, en 2013, de 63 milliards de dollars ont baissé, en 2016, jusqu’à 27 milliards et l’Etat ne couvrent qu’à peine la moitié des importations. Il faut reconstruire le pays sur de bases solides», a-t-il plaidé. M. Belabbas a déclaré, en outre, que « le RCD s’est redéployé sur les questions sociales pour écouter et se solidariser avec toutes les franges de la société.

Le RCD est le parti le plus sollicité par les citoyens. Il faut une modalisation pacifique de tout le monde pour régler les problèmes que vit notre pays», a-t-il laissé entendre avant de souligner, par ailleurs, que « le pouvoir a fait disparaître notre parti du paysage médiatique». Pour le leader du RCD, les militants et cadres du parti ont été, depuis 2015, la cible du pouvoir qui « voulait déstabiliser le RCD».

Et pour étayer ses propose, M. Belabbas cite le cas de l’emprisonnement de l’ancien maire de Berriane, dans la wilaya de Ghardaïa, et secrétaire national du parti, Nacer-Eddine Hadjadj, qui a été libéré après plusieurs mois de détention. « Le pouvoir voulait nous faire payer notre positionnement en 2011, quand nous avions décidé de sortir dans la rue», a-t-il expliqué.

Le président du RCD est, sur un autre volet, revenu sur les élections législatives du 4 mai dernier. « Les résultats obtenus par notre parti lors des élections législatives sont positifs car, il faut voir dans quel contexte s’est déroulé ce scrutin en question», a-t-il ajouté. Evoquant le CNLTD, l’orateur dira que ladite structure ne constitue pas, en à elle seule, « l’opposition».

« Le RCD voulait boycotter les législatives avec tous les autres partis d’opposition. Mais, notre participation est bien réfléchie. D’ailleurs, on s’attendait à l’abstention voulue et encouragée par le pouvoir, notamment dans les wilayas du centre où les victimes sont le RCD et le FFS.» D’autre part, M. Belabbas a parlé également du projet de la refondation nationale. « Le RCD n’abandonnera jamais le projet de la régionalisation. On a besoin de rapprocher les centres de décisions de la population. Le citoyen doit ainsi élire son parlement régional» , a-t-il rappelé.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mohcine Belabbas : «La CNLTD ne constitue pas l’opposition»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair