formats

Mohand Saïd à Tamanrasset : «La justice doit s’appliquer au président de la République et son gouvernement»

Publié le 02/05/2017, par dans Non classé.

Le président du Parti pour la liberté et la justice (PLJ), Mohand Saïd, a clôturé sa campagne électorale à Tamanrasset, où il a animé un meeting populaire pour le moins exceptionnel.
L’ex-ministre de la Communication s’est adressé à la population de l’Ahaggar non avec des palabres oiseux ou des boniments poussés à l’extrême fadeur, mais avec des messages résumant les grandes lignes de son programme. Tout en égrenant un chapelet noir de la situation socioéconomique du pays en général et de la wilaya de Tamanrasset en particulier, dont certains villages, faut-il le signaler, souffrent toujours du refoulement des eaux usées, à l’image de Tagrambait (15 km du chef-lieu de Tamanrasset), le patron du PLJ a insisté sur la nécessité d’investir massivement les urnes pour couper l’herbe sous le pied des opportunistes et des arrivistes qui veulent se sucrer sur le dos des citoyens.

« Nous ne sommes pas de ceux qui corrompent les gens ou encore de ceux qui utilisent l’argent sale pour décrocher un siège à l’Assemblée nationale populaire. Ne me dites surtout pas que celui qui a déboursé des milliards pour sa campagne électorale, l’a fait pour l’intérêt du peuple, car, une fois au Parlement, il fera des pieds et des mains pour les rembourser», a-t-il lancé à l’endroit de l’assistance venue des quatre coins de l’Ahaggar.

Le discours de Mohand Saïd sonne comme un appel au changement et une invitation à construire un Etat fort de ses institutions et de son armée. Un Etat de justice qui applique ses lois à tout le monde, sans exception aucune, « dont le premier magistrat du pays et les membres de son gouvernement. Personne n’est au-dessus de la loi».

Mohand Saïd ambitionne de construire une République dont rêvaient nos vaillants martyrs qui se sont sacrifiés pour une Algérie meilleure et une démocratie majeure. « Notre objectif est l’édification d’un Etat démocrate et social conformément à la Proclamation du 1er Novembre 1954.

Un objectif qui obéit aux besoins des générations post-indépendance et un engagement que nous devons prendre pour honorer la mémoire des 8 millions de chouhada tombés au champ d’honneur durant 132 ans d’atrocités et de colonisation françaises», a-t-il laissé entendre en exigeant des députés locaux, encore candidats aux législatives de 2017, de rendre des comptes et de justifier leur cinq ans de mandature partis en fumée, eu égard à la dégradation du mode de vie et le sous-développement qui caractérisent cette wilaya du Grand Sud. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mohand Saïd à Tamanrasset : «La justice doit s’appliquer au président de la République et son gouvernement»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair