formats

Mise en service partielle prochainement du Centre anti-cancer de Tizi-Ouzou

Publié le 30/01/2017, par dans Non classé.

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, à donné instruction lundi à Tizi-Ouzou pour une mise en service partielle du Centre anti cancer (CAC) de Draa Ben Khedda.
Il s’agira, dans un premier temps, de mettre en service, courant 2017, le service de radiothérapie, qui est très attendu en raison de la forte demande de soins exprimée localement et même au niveau régional, et de l’hôpital de jour de ce même Centre, a expliqué M. Boudiaf, lors d’une visite de ce projet. Le ministre a observé que l’équipement nécessaire pour la mise en service de la radiothérapie a été acquis auprès d’un fournisseur suédois « Electa » qui sera « saisi cette semaine pour procéder à la livraison et à l’installation de ce matériel, à savoir trois accélérateurs d’un coût de prés de 6 millions d’Euros chacun », a-t-il relevé.

Et pour s’assurer de la mise en service du service de radiothérapie et de l’hôpital du jour dans les « plus brefs délais », le ministre a décidé de designer une équipe de son département qui se rendra tous les 15 jours sur chantier pour suivre et accompagner l’installation des accélérateurs. Il a indiqué que le personnel médical et paramédical (radiothérapeutes, physiciensà) destiné à cette structure a été déjà formé et est prêt à prendre ses fonctions au niveau du CAC dont la mise en service permettra de « réduire la pression » sur les CAC de la région Centre du pays, a affirmé le ministre qui a annoncé à l’occasion que les CAC de Sidi Bel Abbes et de Tlemcen seront mis en service dans « les trois ou quatre prochains mois ».

Le Centre anti cancer de Draa Ben Khedda (10 Km. à l’ouest de Tizi-Ouzou) est d’une capacité de 140 lits. Il a été lancé en réalisation en 2011 et a connu pas moins de 17 mois d’arrêt des travaux pour des « problèmes administratifs et internes à l’entreprise réalisatrice ». Cet établissement, dont les travaux de réalisation sont à 75%, a nécessité la mobilisation d’une cagnotte de plus de 5,7 milliards de DA pour sa construction et de plus de 1,5 milliard de DA pour son équipement, selon sa fiche technique.

Sa mise en service permettra de soulager les cancéreux des wilayas de Tizi-Ouzou, Boumerdès et de Béjaïa, qui sont contraints de faire de longs déplacements, notamment vers Alger ou Blida pour se faire soigner.

Inauguration du Centre d’addictologie

Lors de cette même visite de travail, M. Boudiaf a aussi inauguré le Centre d’addictologie, premier du genre au niveau national inscrit au titre du programme présidentiel portant réalisation de 13 centres similaires à travers le territoire national. Cet établissement, implanté dans l’enceinte du CHU Nedir Mohamed, a été réalisé pour un montant de 143 millions de DA. Il est doté d’une capacité d’accueil de 40 lits pour soigner toutes sortes d’addictions (dépendance à la drogue, à l’alcool et au tabac) en assurant des cures de sevrage et un suivi thérapeutique des patients à moyen et à long termes, a-t-on expliqué sur place.

Le ministre a également procédé à l’inauguration du service de réanimation polyvalente réalisé au profit de l’unité Belloua, du service de néonatalogie du CHU Nedir Mohamed et à la pose de la première pierre d’un pavillon des urgences au sein de ce même établissement et qui est doté d’une enveloppe financière de 395 millions de DA, pour un délai de réalisation de 18 mois.

Le ministre a inspecté différents services du CHU Nedir Mohamed et s’est enquis de la prise en charge de ses malades. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mise en service partielle prochainement du Centre anti-cancer de Tizi-Ouzou
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair