formats

Mihoubi exhorte les jeunes à investir dans les industries culturelles

Publié le 29/11/2017, par dans Non classé.
Mihoubi exhorte les jeunes à investir dans les industries culturelles

MOSTAGANEM – Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a exhorté mardi à Mostaganem les jeunes à investir dans les industries culturelles.

Intervenant à l’occasion d’une journée d’étude sur les perspectives d’investissement dans les activités liées au secteur culturel, organisée à la maison de la Culture Ould Abderrahmane Kaki, le ministre a indiqué que « le véritable défi à relever est celui de la contribution des jeunes au développement national dans tous les domaines, y compris dans le secteur culturel ».

Azzedine Mihoubi a estimé que le champ culturel national reste à investir, appelant à cette occasion à s’intéresser notamment aux services culturels en vogue à travers le monde.

Il a également ajouté que l’Etat est disposé à encourager les investisseurs et à les aider à s’intéresser à certains créneaux comme la gestion de sites archéologiques et des musées, l’exploitation de salles de cinéma, la création de théâtres privés, de studios de cinéma et de télévision.

« L’Algérie dispose de 60% des monuments et vestiges romains existants dans le monde et, malheureusement, ces sites restent inexploités sur les plans culturel et touristique », a déploré le ministre.

Il a souligné que son département ministériel envisage de mettre des sites archéologiques et des salles de cinéma à la disposition de jeunes pour les gérer et les exploiter sous forme d’entreprises qualifiées et formées dans le domaine de la gestion culturelle et pouvant créer une dizaine de postes de travail par entreprise.

Par ailleurs, le ministre a appelé les jeunes à créer des micro entreprises et à investir dans le Sud, à améliorer la promotion et commercialisation des produits culturels, artistiques, artisanaux, et à exploiter tous les canaux pour que la culture soit une plus-value.

Il avait auparavant présidé l’ouverture de la quatrième édition du panorama du film révolutionnaire et documentaire (28 novembre-2 décembre) à la salle du cinéma Hamada. 14 films longs métrages et documentaires d’Algérie, d’Egypte, du Yemen et de France seront projetés.

Dans son allocution d’ouverture, Azzedine Mihoubi a annoncé que son département s’attèle à l’élaboration d’un document sur le cinéma et portant sur les différents aspects de la production, de distribution, de la gestion et de la formation. Le document sera présenté prochainement devant le gouvernement, a-t-il promis.

Le ministre a également procédé au lancement du 2eme concours de wilaya des cadets de la chanson bédoui, organisée au théâtre de plein-air d’El Arsa, et à l’ouverture du salon régional d’artisanat et des métiers d’art à la salle de la maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki.

Dans la matinée, il a assisté à l’ouverture des travaux du 6ème colloque international sur l’image de la révolution algérienne dans les créations littéraires et artistiques, organisé par l’université Abdelhamid Benbadis de Mostaganem.

Lundi, au premier jour de sa visite de travail dans la wilaya, il a honoré des doyens de la chanson chaabie de Mostaganem qui sont Maazouz Bouadjadj, Nouredine Benatia et Abdelkader Ghelamallah.

Le ministère de la Culture est en phase d’élaboration d’une bibliothèque numérique

Le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi a fait savoir, mardi à Mostaganem, que son département ministériel est en phase d’élaboration d’une bibliothèque numérique comportant les noms d’hommes de la culture et des arts et d’oeuvres algériens à travers l’histoire.

En marge de sa visite dans la wilaya de Mostaganem, M. Mihoubi a indiqué que cette nomenclature se fera sous forme de site électronique comportant des biographies de milliers de noms d’artistes algériens et leurs productions dans divers domaines.

Le ministre a ajouté que l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA) est en phase de collecte de ces noms artistiques prévoyant un objectif de 5.000 noms.

Azzeddine Mihoubi a souligné que cette documentation s’ajoutera au portail du patrimoine culturel et artistique algérien existant actuellement sur internet, qui comporte des chansons enregistrées, des photos, des compositions de solfège et des biographies d’artistes, soulignant que l’objectif attendu de ce projet est de faire connaitre, à la nouvelle génération, des noms et réalisations de leurs ainés dans le domaine culturel et artistique.

Le ministre de la Culture a ajouté que le programme de documentation du patrimoine artistique musical algérien comporte aussi un projet d’enregistrement d’oeuvres complètes de grands artistes algériens, étoffé à ce jour par des chansons de 100 chanteurs et chanteuses présentées par dédicace et à titre gracieux.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mihoubi exhorte les jeunes à investir dans les industries culturelles
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair