formats

Mihoubi: approfondir les études sur les créations relatives à la guerre de libération nationale

Publié le 28/11/2017, par dans Non classé.
Mihoubi: approfondir les études sur les créations relatives à la guerre de libération nationale

MOSTAGANEM- Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a appelé, mardi, à Mostaganem, à l’approfondissement des études et des recherches sur les créations artistiques et littéraires relatives à la guerre de libération nationale.

L’ouverture des travaux du 6ème colloque international sur l’image de la révolution algérienne dans les créations littéraires et artistiques, organisé par l’université Abdelhamid Benbadis de Mostaganem, le ministre a estimé que les romans des défunts Malek Haddad et de Mohamed Dib constituent des références sur les liens entre la création et la révolution.

Dans ce sens, il a rappelé que de nombreux créateurs étrangers ont été influencés et ont abordé dans leurs £uvres la révolution armée algérienne.

La création peut prendre plusieurs formes comme l’écrit, l’image, la musique, le théâtre. Elle donne une dimension particulière à l’acte révolutionnaire a souligné le ministre, mettant en exergue la nécessité d’écrire et d’éditer tout ce qui a un rapport avec la lutte armée et la révolution algérienne.

Dans ce contexte, il a estimé que la nouvelle génération de créateurs algériens doit aborder cette période historique sous un autre angle et par une nouvelle approche.

La Révolution algérienne n’a pas été suffisamment abordée par les créateurs puisque seuls 3.000 £uvres lui on été consacrées. Cela reste insuffisant eu égard à la grandeur et à l’impact de cette révolution, a-t-il déploré, ajoutant que les algériens ont fait l’histoire mais se sont très peu préoccupés de son écriture.

Par ailleurs, Azzedine Mihoubi a estimé que la génération actuelle a besoin de connaître l’histoire nationale. Acquérir ces connaissances est un défi à relever pour réaliser les idéaux pour lesquels sont tombés au champ d’honneur de milliers de martyrs, a souligné le ministre.


Lire aussi: Les Belges dans la guerre d’Algérie: une solidarité peu connue


Cette rencontre de deux jours permettra aux participants d’aborder la question de la révolution algérienne vue par les différents genres artistiques et créatifs comme le théâtre, la littérature, la poésie, le cinéma, les arts plastiques et les discours et allocutions des dirigeants politiques.

En marge de cette ouverture, une convention de partenariat a été signée entre l’université de Mostaganem, l’institut national supérieur de musique et la direction locale de la culture. Elle porte sur le renforcement du partenariat entre ces différentes parties en vue de la numérisation et de l’archivage des textes musicaux dédiés à la révolution nationale.

Le ministre devra présider l’ouverture de la 4ème édition du panorama du film révolutionnaire et du documentaire, prévue à la salle de cinéma Cheikh Hamada.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mihoubi: approfondir les études sur les créations relatives à la guerre de libération nationale
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair