formats

Migrants : la Suisse finance des micro-projets pour les Nigériens rapatriés d’Algérie

Publié le 03/01/2016, par dans Non classé.

L’Algérie est en train de gérer les erreurs stratégiques des grandes puissances qui, en multipliant les interventions armées, causent des flux migratoires importants constituant un véritable drame humanitaire, a déclaré samedi soir à Alger, la présidente du Croissant rouge algérien (CRA), Mme Saïda Benhabilès.
« L’Algérie est en train de gérer les erreurs stratégiques des grandes puissances qui au lieu de renforcer l’humanitaire, elles sont à l’origine du drame humanitaire que vit le monde actuellement », a-t-elle souligné lors d’une soirée organisée au profit des migrants subsahariens et des réfugiés syriens et palestiniens en Algérie à l’occasion du nouvel an 2016.

Relevant que »c’est un message à la communauté internationale pour secouer les consciences pour que cessent les solutions armées », elle a déclaré que « l’OTAN n’est pas fait pour démocratiser, ni pour stabiliser les pays ». « Nous souhaitons que ces grandes puissances pensent aux conséquences dramatiques de leurs décisions sur l’humanité », a ajouté Mme Benhabilès tout en affirmant que l’Algérie « généreuse et tolérante, veut faire passer un appel pour la paix, la solidarité ».

Mme Benhabilès a rappelé que l’Algérie, à travers le CRA, ne « se contente pas d’apporter une aide humanitaire, limitée dans le temps, mais elle oeuvre dans des démarches visant à stabiliser les migrants chez eux ». « Nous avons lancé des démarches pour que ces puissances et ces organisations internationales et humanitaires leur financent (migrants) des micro-projets qui leur permettent de se stabiliser chez eux », a souligné l’intervenante.

La présidente du CRA s’est réjouie que cette démarche a porté ses fruits « puisque le gouvernement suisse a dégagé 500 000 francs suisses pour financer des micro-projets pour les nigériens rapatriés d’Algérie sur demande de leurs gouvernement. Cela se fait à travers le gouvernement suisse et l’organisation internationale des migrants (OIM) au Niger », a-t-elle dit.

Invitant les autres pays à « suivre l’exemple suisse », Benhabilès a soutenu que » la solution réside dans le développement économique et la paix, les solutions à travers le dialogue et la réconciliation nationale et non à travers les interventions armées ».

S’agissant de cette réception offerte aux migrants subsahariens et réfugiés syriens et palestiniens, Mme Benhabilès a indiqué qu’elle »entre dans le cadre des actions de solidarité entreprises par le CRA en faveur de tous les ressortissants (africains, syriens, palestiniens et autres) se trouvant sur notre territoire ».

Mme Benhabilès a tenu à rappeler que cette cérémonie organisée au profit de migrants de confession chrétienne intervient après celle organisée pour ceux de confession musulmane à l’occasion du Maoulid Ennabaoui

« Nous voulons rassembler ces familles sans distinction, ni de couleurs, ni de pays ni de race, ni de religion pour célébrer l’année 2016 », a-t-elle précisé.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Migrants : la Suisse finance des micro-projets pour les Nigériens rapatriés d’Algérie
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair