formats

Mauvais démarrage de l’opération des inscriptions

Publié le 28/12/2016, par dans Non classé.

Plus de 73 000 personnes ont pu faire leur choix suite au lancement, lundi soir, de l’opération de sélection des sites au profit des souscripteurs de l’AADL 2.
L’opération de choix des sites des logements au profit des souscripteurs au programme AADL 2 débutée avant-hier, a été ponctuée de lenteurs et d’incompréhensions. Et pour cause, des centaines de souscripteurs se sont heurtés au même message d’erreur : code ou mot de passe incorrect. Depuis le lancement des inscriptions sur le site, lundi soir à 20h, le nombre de visites a atteint les 7,5 millions dans la journée d’hier. « Le site est saturé.

C’est la raison de ces lenteurs», expliquait hier la cellule de communication du ministère de l’Habitat qui assurait que 73 000 personnes ont pu effectuer leur choix. Madjid, trentenaire, salarié, n’en fait pas partie. Il a tenté de faire le choix du site plusieurs fois dans la soirée de lundi et dans la journée d’hier, mais en vain. « Je trouve anormal et embêtant d’être confronté à un site qui ne me paraît pas efficace.

Les services de l’AADL qui ont de l’expérience dans ces processus devraient pouvoir faire le nécessaire pour gérer ces opérations de choix des sites et ces bugs», confie-t-il. Dans une première étape, l’opération de choix des sites est censée concerner 129 000 souscripteurs dans différentes wilayas du pays, dont 40 000 à Alger. « Durant les premières heures de l’opération lancée aux alentours de 20h lundi, les souscripteurs ont rencontré des difficultés pour accéder au site consacré à cet effet», commentait hier, pour sa part, le directeur de l’AADL, Mohamed Tarek Belaribi, cité par l’APS.

« L’opération se poursuivra jusqu’à réception de la fiche de vœux électronique de l’ensemble des souscripteurs concernés sans délais impartis. D’autre part, l’opération d’affectation des logements se fera selon l’ordre chronologique d’inscription en 2013, après réception de toutes les fiches de vœux par le biais d’un logiciel utilisé par l’Agence», ajoute la même source.

De l’avis de Lotfi Ramdani, fondateur du portail immobilier Lkeria.com, qui suit de près toutes les étapes, processus et modalités concernant la formule AADL, « il y a forcément des quotas, ce qui explique les messages d’erreurs sur lesquels plusieurs souscripteurs tombent depuis deux jours.» « Ces personnes-là ne sont probablement pas encore programmées, mais il y a une tel problème de communication dans la gestion de l’AADL que les souscripteurs par crainte d’être lésés ou encore par simple enthousiasme se sont rués sur le site, créant ainsi des lenteurs qui n’arrangent rien», explique-t-il.

Le programme, lancé en 2013 après un arrêt de cinq années de la formule adressée aux classes dites « moyennes», suscite autant d’espoirs que de craintes de les voir « traîner» sur des années d’attente. Et pour cause, des souscripteurs des premières formules de l’ADDL qui attendent depuis plus de 15 ans n’ont toujours pas posé le pied dans les logements qui leur ont été promis. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Mauvais démarrage de l’opération des inscriptions
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair