formats

Marches simultanées dans trois wilayas du pays

Publié le 21/02/2018, par dans Non classé.

Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) affirme que les résidents maintiennent leurs positions et « renouvellent leur volonté indétrônable à trouver des solutions effectives visant à améliorer la qualité de soins prodigués aux citoyens algériens en priorité et se voulant être une génération aspirant à un meilleur avenir».
Le Camra appelle à des marches pacifiques régionales demain dans trois wilayas du pays, à Blida, Sétif et Oran, représentant les régions Centre, Est et Ouest. Une action, la « Marche de la fierté», qui s’inscrit dans un mouvement de protestation qui entame son quatrième mois « sans que les revendications principales ne soient satisfaites», regrette le collectif dans un communiqué rendu public, tout en félicitant le courage dont ont fait preuve les 15 000 résidents durant toute cette période.

Le Camra déplore que la tutelle, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, qui « n’a pas, à ce jour, répondu à l’ensemble des revendications légitimes des médecins résidents en sciences médicales et a décidé de suspendre toute forme de dialogue avec les représentants des grévistes». Ainsi, les médecins résidents campent sur leurs positions et réitèrent leurs principales revendications, à savoir l’annulation du caractère obligatoire du service civil, la dispense du service militaire, une meilleure formation pédagogique et la révision du statut particulier.

La commission intersectorielle, installée dans le cadre du dialogue et de la concertation avec les médecins résidents, a approuvé une série de revendications, notamment l’intégration des représentants des médecins résidents au sein de la commission de recours et d’orientation, le droit au regroupement familial pour les couples de médecins, la prise en charge par l’Etat d’un billet d’avion vers les wilayas de l’extrême Sud, l’autorisation d’exercer une activité complémentaire.

Pour ce qui est de la revendication relative à la révision du caractère obligatoire du service civil, toute spécialité confondue, la commission intersectorielle a proposé au Camra la levée du caractère obligatoire sur 18 spécialités. Ce qui a été rejeté par les grévistes.

De son côté le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière affirme, par la voix de son conseiller à la communication, Slim Belkessam, que les portes du dialogue sont toujours ouvertes : « A la huitième séance de travail avec les représentants des résidents, un document portant sur la prise en charge des 24 points de la plateforme de revendications a été signé et remis pour être soumis à la base.

Par ailleurs, la commission interministérielle a demandé de geler la grève (décidée illégale par la justice) afin de poursuivre le dialogue dans le calme et la sérénité, mais nous n’avons eu aucune réponse à ce jour.» Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Marches simultanées dans trois wilayas du pays
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair