formats

Malaise, conflit et discorde au sein des partis

Publié le 28/08/2017, par dans Non classé.

Décidément, le scénario des élections législatives du 4 mai dernier se répète à Bouira, et ce, à l’occasion des élections des Assemblées populaires communales (APC) et de wilaya (APW), prévues le 23 novembre de l’année en cours.
En effet, plusieurs partis politiques, minés par des crises internes, à l’instar du FLN de Djamel Ould Abbès, qui a décidé de centraliser l’étude des dossiers et même de la confection des listes des candidats, notamment pour l’APW. Le FLN a ainsi décidé de recourir au même procédé utilisé à l’occasion du scrutin de mai dernier, où la liste définitive avait été établie au niveau de son siège central à Hydra. Le climat est électrique au sein des structures de base du parti en question. Ould Abbès a confié une seule mission à ses mouhafedhs, celle de réceptionner les dossiers des candidatures.

Au Rassemblement national démocratique (RND) d’Ahmed Ouyahia, la tâche est assurée par le coordinateur du parti, le député Bouha Mohamed. Ce dernier a d’ores et déjà désigné les têtes de liste pour les communes. Cependant, la manière avec laquelle a agi le responsable du parti au niveau local n’a pas été appréciée par bon nombre de militants et sympathisants du parti au pouvoir. Des élus ayant même été cités et mis en cause dans des affaires liées à la gestion des assemblées communales et ayant aussi des antécédents judiciaires chapeauteront, selon nos informations, des listes de candidatures pour les communes.

D’autres noms seront portés sur la liste APW. Outre cette défaillance, des militants de la formation d’Ahmed Ouyahia, qui se disent lésés et marginalisés par leur direction, expliquent que « des personnes radiées et exclues par d’autres formations politiques pour mauvaise gestion pour certaines et manquement à la feuille de route de leurs partis, ont été appelées par la direction actuelle pour conduire des listes APC». « La liste APW sera élaborée, une fois que l’opération de dépôt des dossiers sera clôturée, par la commission de wilaya présidée par le coordinateur du parti», a affirmé la même source, en précisant que cette procédure a été décidée par la direction centrale du parti. Par ailleurs, rien n’a été encore décidé chez les autres partis. Au Front des forces socialistes (FFS), le congrès électif du premier secrétaire fédéral n’a pas encore eu lieu et la crise semble s’enliser.

Questionné, Djamel Baloul, député de Bouira et membre de la commission nationale en charge des listes APW, a indiqué que chaque section communale est chargée d’élaborer des listes de candidatures pour les APC. Cette liste, précise-t-il, sera soumise à l’assemblée générale des militants pour approbation. Même topo au Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), qui, pour rappel, avait essuyé une sanction à l’occasion des élections législatives de mai dernier. La formation de Mohcine Belabbas tiendra une assemblée générale, mercredi, afin de débattre des procédures visant la préparation des listes électorales, a-t-on appris auprès de militants du parti. La réunion sera présidée par un membre de la direction nationale du RCD.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Malaise, conflit et discorde au sein des partis
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair