formats

Lynda Chouiten toute première invitée du  »Café littéraire et culturel Média-Plus »

Publié le 21/10/2018, par dans Non classé.
Lynda Chouiten toute première invitée du ''Café littéraire et culturel Média-Plus''

CONSTANTINE- Le Café littéraire et culturel Média-Plus a invité samedi pour sa séance inaugurale la romancière et universitaire Lynda Chouiten, venue présenter son premier ouvrage,  »le Roman des Pôv’ cheveux », édité en 2018 aux éditions El Kalima.

Né de la collaboration entre les éditions Médias-plus et l’Institut français (IF) de Constantine le  »Café littéraire et culturel Média-plus » a été étrenné par la finaliste du prix Mohamed Dib 2018, Lynda Chouiten venue débattre de son premier ouvrage, le très drôle et non moins fascinant  »le Roman des Pôv’ cheveux » et répondre aux questions des amoureux de littérature et de ses lecteurs.

Touchant, drôle, satirique ou encore allégorique, les qualificatifs ne manquent pas en effet pour décrire ce roman qui est raconté par les cheveux des personnages principaux.

Pour Lynda Chouiten, la trame de son oeuvre commence lorsque « Pôv’cheveux » tombe dans la soupe d’une élégante dame. Il est chassé comme un moins que rien du restaurant chic où travaille son propriétaire.


Lire aussi: TR d’Oran: Leila Aslaoui, Denis Martinez et Amine Zaoui invités du café littéraire


Débute alors pour lui un long chemin de croix dans la capitale française où il y fait la connaissance d’autres Cheveux déchus.

Le livre compte plusieurs personnages, en l’occurrence Outoudert, un jeune homme misérable obligé de faire les poubelles pour manger, Taous, la jeune femme timide qu’on force à se marier et à se voiler, Fouzia, la mal-née qui triomphe de sa condition sociale et Louisa qui, malgré un rare courage, renonce à venger son ami, mort d’avoir voulu dénoncer les intrigues d’un maire impliqué dans un trafic de perruques.

Ainsi à travers les récits de tous ces ‘‘personnages capillaires », le livre est une invitation à la réflexion sur des problématiques contemporaines telles que l’ascension sociale, le déracinement, le racisme et la condition féminine, a expliqué son auteure.

Le roman arbore aussi  » une dimension politique philosophique sur la condition humaine, cloîtrée entre le bien et le mal, espoir et désillusion», a souligné encore Lynda Chouiten.

Cette première rencontre littéraire s’est achevée par une séance de dédicaces.

Organisé un samedi par mois dans les locaux de l’IF, le Café littéraire et culturel Média-Plus recevra le mois prochain Ameziane Ferhani et Maissa Bey a annoncé le directeur des éditions Média-Plus, Saïd Yassine Hannachi.

Enseignante de littérature anglophone à l’université de Boumerdès, Lynda Chouiten a également publié deux études et critiques littéraires : une étude de l’£uvre d’Isabelle Eberhardt intitulée ‘‘Isabelle Eberhardt and North Africa : A Carnivalesque Mirage » (Lanham, MD : Lexington Books, 2015), et un ouvrage collectif sur l’autorité.

Les deux études ont été éditées simultanément aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Lynda Chouiten toute première invitée du  »Café littéraire et culturel Média-Plus »
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair