formats

Louisa Hanoune fustige le gouvernement et les partis au pouvoir

Publié le 14/04/2017, par dans Non classé.

Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), ne décolère pas et poursuit son offensive contre le gouvernement et les partis au pouvoir.
En effet, lors de son meeting populaire organisé hier en fin d’après-midi au niveau de la maison de la Culture Ould Abderrahmane Kaki à Mostaganem, Louisa Hanoune n’y est pas allée avec le dos de la cuillère pour pointer du doigt le gouvernement et les partis au pouvoir. « Ces partis sont dangereux pour la démocratie. Ils démolissent le pays et le mènent à la décadence et non vers le développement». La SG du PT a dénoncé aussi le comportement des partis au pouvoir qui utiliseraient les moyens de l’Etat pour leur propre campagne électorale.

Pis, déplore-t-elle, « pour remplir les salles des meetings, le FLN n’a pas trouvé mieux que de mobiliser les associations, les fonctionnaires, les étudiants et les travailleurs communaux». « J’interpelle le Premier ministre et celui de l’Intérieur pour mettre fin à ce dangereux dérapage. Le citoyen est arbitre. C’est à lui de choisir librement celui qui le représente. Ces partis au pouvoir sont capables de bourrer les urnes pour leurs propres intérêts.» D’ailleurs, poursuit-elle, « le citoyen est beaucoup plus préoccupé par l’érosion du pouvoir d’achat et des mesures d’austérité.

Il tourne carrément le dos à ces élections législatives.» Selon elle, ces élections sont d’ores et déjà « souillées», puisque, souligne-t-elle encore, « des signatures et des listes sont devenues un fort ‘‘busines ». On a beaucoup à dire là-dessus, tonne Hanoune. Pour ce qui est de l’Accord d’association avec l’UE, la SG du PT affirme que l’Algérie est la plus grande perdante. « L’Algérie a importé en 10 ans 22 milliards de dollars, alors qu’elle n’a exporté que quelque 500 millions de dollars. Une perte considérable», dira-t-elle.

Comme elle a aussi tiré à boulets rouges sur certains pays arabes, dénonçant ces derniers « qui nous vendent des produits israéliens en changeant les étiquettes pour les mettre à leur nom afin de les écouler dans notre pays». Et de poursuivre : « Ces pays travaillent pour le compte de l’impérialisme et du sioniste». Pour le PT, l’oligarchie a pris le dessus dans notre pays pénalisant la couche moyenne. Pour clore son meeting, la conférencière a plaidé pour un syndicat de la police algérienne, à l’instar de la Tunisie et des pays européens. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Louisa Hanoune fustige le gouvernement et les partis au pouvoir
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair