formats

Louisa Hanoune demande une enquête sur ses biens

Publié le 26/12/2015, par dans Non classé.

« Je ne vais pas me taire. Soit l’oligarchie, soit la majorité du peuple qui, certainement, aura le dernier mot. Votre fin est imminente», a lancé la secrétaire générale du PT lors d’une rencontre organisée hier à Annaba.
La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a appelé, hier, le procureur général près la cour de justice de Annaba à ouvrir une enquête approfondie sur ses biens personnels et de sa famille. « Je vous appelle officiellement, M. le procureur général, d’instruire les services de sécurité, notamment les brigades économiques à l’effet d’ouvrir une enquête approfondie sur mes biens personnels ainsi que ceux de ma famille.

Et j’insiste à ce que les ministres du Travail et de l’Agriculture — Mohamed El Ghazi (ex-wali de Annaba), Sid-Ahmed Ferroukhi, ainsi que le wali d’El Tarf à apporter leurs témoignages s’ils ont attribué des biens à moi et à mes frères», a déclaré hier Louisa Hanoune lors d’un point de presse qu’elle a tenu à Annaba. Cette rencontre, qui s’est transformée en meeting politique, était l’occasion pour la patronne du PT d’exiger, parallèlement, l’ouverture d’une enquête sur la maffia locale du foncier que tout le monde connaît. « On a porté atteinte à ma vie privée et à celle de ma famille.

Je ne vais pas me taire. Soit l’oligarchie, soit la majorité du peuple qui, certainement, aura le dernier mot. Votre fin est imminente» a, d’un ton coléreux, menacé Mme Hanoune, sous les ovations et les youyous de l’assistance. « Nous avons déposé trois plaintes, moi, mes frères et le député Smaïl Kouadria, pour diffamation et faux et usage de faux. Même le gérant du projet de la coopérative immobilière à laquelle est associé mon beau-frère s’est joint à nous en recourant à la justice.

S’ils ne peuvent pas confirmer leurs accusations, les accusés sont passibles de prison», a-t-elle encore averti avant d’aborder le rejet par son parti de la loi de finances 2016. A ce propos, Mme Hanoune a étroitement lié un danger imminent au contenu des articles de la LF-2016. « Le danger de cette loi confectionnée par l’oligarchie est pire que le terrorisme de Daech. Si l’ANP nous rassure en protégeant nos frontières, l’austérité que générera cette LF-2016 constituera un danger interne qui risque de faire exploser le pays», a-t-elle estimé, non sans proposer des alternatives.

« La solution réside dans les 5 milliards de dollars que l’Algérie a prêtés au FMI, dans les 5000 néo-multimilliardaires, dans le démantèlement tarifaire et dans le recouvrement des milliards prêtés par nos banques à l’oligarchie et non remboursés jusqu’à aujourd’hui.» Très attendue par les journalistes, la question concernant la menace de révéler des noms des fils des ministres impliqués dans des affaires illicites à Annaba si une émission consacrée sur ses biens passe à Ennahar TV n’a pas eu de réponse. Mme Hanoune l’a tout simplement éludée. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Louisa Hanoune demande une enquête sur ses biens
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair