formats

«L’objectif est de blanchir Chakib Khelil»

Publié le 25/04/2016, par dans Non classé.

La secrétaire générale du PT s’est, par ailleurs, élevée contre la « campagne féroce» qui cible Mme Benghebrit et déclare son soutien aux efforts qu’elle mène pour réformer l’école.
Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), demande à ceux qui réclament aujourd’hui, haut et fort, la réhabilitation des cadres injustement incarcérés de mener, plutôt, des enquêtes, pour déterminer les responsabilités. « Ces partis, qui sont montés, depuis le retour de Chakib Khelil, au créneau pour demander de réparer une injustice commise à l’encontre des cadres algériens, veulent par tous les moyens réhabiliter l’ancien ministre de l’Energie et des Mines.

Sinon pourquoi ils ne déclenchent pas des enquêtes et ne saisissent pas la justice dès lors qu’ils ont le pouvoir et les moyens de le faire ?» a tranché Mme Hanoune lors de son passage sur la chaîne de télévision El Bilad. A l’adresse de ces personnes qui vantent à chaque tournant les mérites de Chakib Khelil, la leader du PT les invite à cesser d’insulter l’intelligence des Algériens et de faire dans la surenchère, parce que, selon elle, ce soudain intérêt pour les cadres injustement incarcérés et malmenés dans les années 1990 n’est pas fortuit ni innocent.

Des dizaines et des dizaines de cadres ont été jetés en prison durant la décennie noire, sans que leur sort n’inquiète les parties qui crient, aujourd’hui, au scandale. « Pourquoi avoir attendu aujourd’hui pour se rappeler qu’il existe des centaines de cadres qui ont été blanchis par la justice mais qui n’ont pas encore été réhabilités dans leur poste de travail ?

Que ces personnes osent mener et réclamer des enquêtes pour déterminer les parties ayant ordonné de jeter en prison ces cadres», a lancé Mme Hanoune qui depuis le retour de Chakib Khelil ne cesse d’avertir contre toute velléité de réhabilitation sélective, estimant que « la réhabilitation ou non d’un quelconque cadre poursuivi relève des seules prérogatives de la justice en toute indépendance et le juge doit entendre Chakib Khelil», a noté Mme Hanoune qui croit savoir que c’est le président Bouteflika en personne qui a demandé l’ouverture d’une enquête dans l’affaire Sonatrach 2.

Sur un autre chapitre, Louisa Hanoune a expliqué les raisons qui poussent son parti à soutenir un tel ministre et pas un autre. Le PT défend, selon Mme Hanoune, les ministres compétents et qui travaillent pour l’intérêt de l’Algérie. « Il y a des ministres qui se servent et d’autres qui servent le pays, notre rôle et notre devoir est de dénoncer ces ministres irresponsables», a affirmé la secrétaire générale du PT qui a défendu à nouveau la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, qui fait l’objet d’une féroce campagne de dénigrement. « Nouria Benghebrit est une nationaliste qui aime son pays.

Elle a hérité d’un secteur malade et elle essaye de le remettre sur les rails avec la participation de tout le monde. Est-ce un crime ?» s’est-elle interrogée, dénonçant par la même les voix qui versent dans l’insulte et l’invective et rappelle que Mme Benghebrit est une ministre de la République algérienne. « L’école doit être d’abord algérienne, républicaine et donc pensée par des Algériens tenant compte de nos réalités, notre histoire et notre identité. Notre modèle ne saurait être, dans tous les cas, ni saoudien ni qatari et Mme Benghebrit est à la hauteur de cette mission.»

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «L’objectif est de blanchir Chakib Khelil»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair