formats

Liste

Publié le 26/05/2017, par dans Non classé.

– Youcef Chorfa, nouveau ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, occupait jusqu’à 2015 le poste de wali d’Annaba. Au cours de sa carrière dans l’administration, il a occupé depuis 2005, successivement, les postes de secrétaire général des wilayas de Batna et de Souk Ahras. En 2010, il a été nommé wali d’Annaba, où il exercera ses fonctions jusqu’en 2015.

– Mourad Zemali, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, a occupé auparavant le poste de directeur général de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej, 2011-2017). M. Zemali, titulaire d’un diplôme en architecture (1987), avait également occupé le poste de directeur général de la Caisse nationale des congés payés et du chômage-intempéries des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l`hydraulique (CacobatTPH)(2006-2011), et le poste de directeur régional à l’Agence nationale de l’Amélioration et de développement du logement (AADL) pour la région Ouest (2005-2006).

M. Zemali, marié et père de deux enfants, avait aussi assuré le poste de directeur général de l’Orcoprim filiale du groupe OPGI/Oran (2001-2005), directeur des projets pour la région Ouest à la CNEP-IMMO (1992-2001) et chef de projet à la société mixte algéro-japonaise ERCO/ Kajima de réalisation (1991-1992).

– Ahmed Saci, 61 ans, le nouveau ministre du Commerce, a occupé le poste de wali dans deux wilayas, Adrar et Tlemcen, et plusieurs fonctions dans différentes daïras et wilayas du pays. En 2013, il a été nommé wali de Tlemcen. En 2010, il est wali d’Adrar. Natif de la wilaya de Naâma, il a été secrétaire général de la wilaya de Sétif, chef de daïra à Beni Abbès puis à Taghit (Béchar), avant d’être nommé chef de daïra à El Hassasna (Saïda). Il a également été secrétaire général de la wilaya de Tindouf puis de la wilaya de Saïda.

– Abdelkader Bouazgui, nouveau ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, était wali dans plusieurs wilayas du pays. Il a occupé le poste de wali de Bordj Bou Arréridj (1995), Khenchela (2001-2005), Batna (2010), Tizi Ouzou (2010-2015) et Blida (2015-2017).

– Djamel Kaouane, nouveau ministre de la Communication, occupait depuis mai 2015 le poste de Président-directeur général de l’Entreprise nationale d’édition, communication et publicité (ANEP). Né le 28 octobre 1960 à Alger, M. Kaouane a débuté sa carrière professionnelle en novembre 1984 en tant que journaliste au quotidien public El Moudjahid.

Entre 1987 et 1989, il a été journaliste à la Direction de l’information de la présidence de la République dans le cadre du service national, avant de reprendre sa carrière au sein du journal El Moudjahid, où il a été notamment rédacteur en chef entre 1999 et 2008. De 2008 à mai 2015, il a été nommé directeur de publication du journal Le Temps d’Algérie.

– Abdelghani Zaalane, nouveau ministre des Travaux publics et des Transports, né le 26 décembre 1964 à Souk Ahras. M. Zaalane est diplômé de l’Ecole nationale de l’Administration (ENA, promotion 1987) et est également titulaire d’un magister en Administration et Développement.

Le nouveau ministre des Travaux publics et des Transports a entamé sa carrière en 1990 comme cadre supérieur dans les collectivités locales jusqu’à 1999. Il a exercé par la suite comme secrétaire général de la wilaya de Tébessa (1999 à 2004) et de la wilaya de Batna (2004 à 2006). Il a été wali, successivement, d’Oum El Bouaghi (2006-2010), de Béchar (2010-2013), et d’Oran depuis 2013 jusqu’à sa nomination, hier, comme ministre des Travaux publics et des Transports.

– Abderrahmane Raouia, nouveau ministre des Finances, né en 1960 à Mostaganem. Il est diplômé en sciences juridiques de l’Université d’Alger et également titulaire d’un diplôme de l’Ecole Nationale des Impôts de Clermont-Ferrand (France). En fonction depuis 1985 dans le secteur financier, il a entamé sa carrière au ministère des Finances successivement comme administrateur à la Direction des Etudes et de la Législation Fiscale (1985-1987), Chef de bureau des Conventions fiscales internationales (1990-1993), Sous-directeur des conventions fiscales internationales (1993-2000) et Directeur de la Législation fiscale (2000-2003).

Sur le plan international, il a été Expert du Fonds monétaire international (FMI) en République Démocratique du Congo de 2003 à 2005. Il a, par la suite, été désigné comme Chargé d’études et de synthèse au cabinet du ministre des Finances de 2005 à 2006, puis Directeur général des Impôts depuis juin 2006 jusqu’à sa nomination, hier, à la tête du ministère des Finances. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair