formats

«L’intervention des politiques ne fera que salir Chakib Khelil»

Publié le 23/03/2016, par dans Non classé.

L’ancien ministre et ex-président de l’APN, Abdelaziz Ziari, déplore la mise à l’écart de la justice dans l’affaire de Chakib Khelil et l’intervention des politiques dans ce dossier.
Dans une interview accordée, hier, à notre confrère El Khabar, il appelle aussi les autorités à expliquer, dans un communiqué, cette question. « De par ma longue expérience au sein de l’Etat, je suis arrivé à cette conviction : il faut édifier un Etat de droit. Je constate, malheureusement, que l’affaire Khelil échappe aux mains de la justice, alors qu’il fallait qu’elle reste dans son cadre. Au début, les autorités auraient pu dire, à travers un communiqué officiel, que l’affaire concerne les Italiens. Mais si réellement Khelil est concerné par l’enquête sur une affaire de corruption, il fallait que la question reste dans son cadre qui est la justice», explique-t-il.

« Cet homme, comme d’autres peut-être, a été jugé avant même de connaître le contenu du dossier», ajoute-t-il. « On voit aujourd’hui que ce sont des politiques qui le condamnent et l’innocentent à la place du juge et cela est très dangereux. L’intervention des politiques pour défendre Khelil ne le sert pas, mais le salit davantage. Il y a des déclarations irresponsables émanant de politiques qui ne feront que pourrir la situation», dénonce-t-il, en faisant référence à l’actuel secrétaire général du FLN, Amar Saadani.

Abdelaziz Ziari qualifie également d' »irresponsables» et de « nouvelles mœurs politiques qui n’augurent pas d’un avenir meilleur», les accusations contre le DRS émises par le chef du FLN et le ministre du Tourisme, Amar Ghoul.

Abdelaziz Ziari prend également la défense du directeur de cabinet de la Présidence, Ahmed Ouyahia, qui est, selon lui, « un os dans la gorge d’une mafia aux visages multiples». « Ce que dit Saadani à son encontre n’est pas l’avis de nombreux cadres du FLN. Pour moi, ceux qui sont derrière cette campagne contre Ouyahia sont gênés par le barrage qu’il constitue contre une mafia aux visages multiples qui veut maîtriser l’Algérie économiquement et politiquement, soutient-il. Et d’ajouter : « Ouyahia est un os dans la gorge de cette mafia (…). Personnellement, je le préfère dans la gestion des affaires publiques à n’importe quelle autre personne. Il jouit de la confiance du Président qui l’a chargé d’importantes responsabilités et c’est un homme intègre et compétent.»
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «L’intervention des politiques ne fera que salir Chakib Khelil»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair