formats

«L’importation de concentré de tomate sera revue»

Publié le 17/08/2016, par dans Non classé.

Mourad Bourkouk, président de la Chambre d’agriculture de la wilaya de Skikda, revient avec nous sur les résultats acquis par la filière dans la wilaya. « La filière tomate reste une valeur sûre dans notre wilaya.
D’année en année, on assiste à d’énormes progrès. Cette filière ne devrait pas non plus cacher les avancées considérables enregistrées par les filières des céréales et de la pomme de terre de semence, ainsi que la filière mellifère», insiste-t-il, comme pour rendre hommage à tous les agriculteurs d’El Harrouche, Sidi Mezghiche, Aïn Bouziane, Mjez-Dchich et autres communes de l’est de la wilaya.

Au sujet du « boom» de la tomate industrielle, il juge que c’est un acquis dont l’honneur revient d’abord aux agriculteurs ainsi qu’aux transformateurs. « Vu que c’est une filière soutenue par l’Etat, le rôle de la CAWS et des services agricoles de la wilaya y est aussi pour beaucoup.» Il ajoute qu’au niveau national, les instances ministérielles ont aussi joué un grand rôle en accordant une de l’importance à la filière. « Le ministre de l’Agriculture a pris des décisions fermes en vue de trouver des solutions équitables à sept conserveries qui vivent certaines difficultés. Ceci permettra au pays de disposer d’un potentiel énorme de transformation et portera à 22 le nombre d’unités en activité dans le pays», ajoute M. Bourkouk, qui met également en exergue les nouvelles facilités accordées par le ministère de l’Agriculture, citant « le droit de recourir à des banques autres que la BADR qui était le partenaire financier exclusif. A mon sens, cela boostera la concurrence pour le grand bien des agriculteurs.»
M. Bourkouk estime également que « le recours à l’importation est appelé à être revu et réglementé» et envisage même l’opportunité de l’exportation. « Il faut savoir que les conserveries des wilayas traditionnelles de la tomate industrielle que sont Skikda, Guelma, Annaba et El Tarf disposent de certifications Iso pouvant leur permettre d’exporter leur production. On a porté cette doléance au ministre et nous avons eu des assurances convaincantes», conclut notre interlocuteur. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «L’importation de concentré de tomate sera revue»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair