formats

L’image du chahid dans la poésie populaire d’expression arabe classique est sacrée

Publié le 19/02/2019, par dans Non classé.
L'image du chahid dans la poésie populaire d'expression arabe classique est sacrée

EL TARF – L’image du chahid de la glorieuse Guerre de libération nationale « demeure sacrée et sublime dans la poésie algérienne d’expression populaire et arabe classique », ont affirmé lundi à El Tarf des chercheurs et professeurs, lors d’une journée d’étude consacrée au Chahid dans la poésie tenue à l’université Chadli Bendjedid.

Les participants, des chercheurs, enseignants et experts représentants dix universités du pays, ont relevé que nombreux sont les poètes algériens talentueux qui avaient ou continuent à engager leurs plumes au service de la patrie, excellant dans l’art de  »peindre » par le verbe l’image du Chahid, « indétrônable à jamais dans la mémoire collective ».

« Ces poètes ont su immortaliser la gloire du martyr en transmettant, par le verbe et la prose, leur militantisme et leur sacrifice pour l’indépendance du pays, suscitant également émotion et des sentiments de grand patriotisme chez ceux qui ont eu à les lire ou écouter », a-t-on soutenu.

Des poètes de renommée dont la créativité devrait être exploitée pour la sensibilisation des générations futures ont été, à cet te occasion, évoqués

à l’exemple du symbole de la poésie révolutionnaire feu Moufdi Zakaria dans son impressionnant hommage à Ahmed Zabana (1926-1956), premier martyr guillotiné ainsi que d’autres poètes connus tels Mohamed Laid Al khalifa, Mohamed Lakhdar Saisi, ou encore des poètes contemporains comme Mohamed Benraktane ou Hacene Dernoune.

Aussi, les participants ont recommandé de promouvoir ce type de rencontres et d’œuvrer pour qu’elles deviennent des séminaires internationaux permettant une plus grande contribution d’experts dans le domaine.

Organisée à l’occasion de la célébration de la journée nationale du Chahid, par le laboratoire du patrimoine et des études linguistiques relevant de la Faculté des lettres et des langues de l’université Chadli Bendjedid, une exposition consacrée au livre et témoignages sur la Guerre de libération national et les chouhada a été organisée, à côté d’une vente dédicace du livre dédié au fondateur de la base de l’Est, le colonel Amara Laskri dit Bouglez de l’écrivain, moudjahid et frère du défunt, Brahim Laskri.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’image du chahid dans la poésie populaire d’expression arabe classique est sacrée
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair