formats

Licences d’importation : La liste élargie à six nouveaux produits

Publié le 11/01/2016, par dans Non classé.

Depuis 1999, l’Etat a dépensé près de 3100 milliards de dinars pour le financement des communes défavorisées et la réalisation d’infrastructures socioéconomiques.
Une nouvelle liste de six produits agricoles et industriels, soumis au dispositif des licences d’importation, sera publiée au cours de cette semaine, a déclaré, hier à Alger, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb. « D’autres produits vont être annoncés au cours de cette semaine qui ne pourront être importés que par le truchement d’une licence», a indiqué le ministre du Commerce lors de l’assemblée générale ordinaire de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), organisée à l’hôtel El Aurassi.

La première liste des produits soumis au régime des licences d’importation concerne le ciment (type portland), le rond à béton et les véhicules, pour un coût financier dépassant les 7 milliards de dollars. Le ministre a noté qu’il aurait été souhaitable que la liste des produits soit plus longue, parce que l’enjeu financier dépasse à peine 8 milliards de dollars, y compris les produits européens contingentés, alors que la facture d’importation avait atteint 60 milliards de dollars en 2014.

Le ministre a déploré un couac à quelques jours de l’entrée en application du système des licences, prévue pour la première quinzaine de janvier. « Il était demandé à tous les secteurs concernés par le Comité interministériel, dans le cadre du souci de la protection nationale, de donner des indications spéciales concernant le complément d’importation de tous les produits soumis aux licences.

Les ministères ont émis l’aveu qu’ils ne disposaient pas d’indicateurs suffisants pour déterminer les quotas à importer par rapport à la production nationale», a confié Bakhti Belaïb, relevant que le comité des licences, présidé par le ministère du Commerce, pourrait à l’avenir faire appel aux Chambres de commerce pour jouer le rôle d’intermédiaires entre les opérateurs économiques et les ministères. Interpellé sur le « blocage» de la matière première importée par des industriels au niveau des ports, suite à la suppression du système FIFO pour l’importation des contingents des produits agricoles et agroalimentaires, Bakhti Belaïb a souligné que « le problème est en cours d’examen au niveau des autorités concernées».

Le système FIFO donnait auparavant accès à des quotas de marchandises suivant le principe du « premier arrivé premier servi», permettant aux importateurs d’être exonérés de droits de douanes sur des produits contingentés. Par ailleurs, le ministre du Commerce a réaffirmé son soutien au projet de réforme des statuts de la CACI et des Chambres de commerce et d’industrie afin de redonner à ces institutions la place qui leur revient. Outre la refonte des statuts prévue durant ce mois de janvier, la CACI entend mener d’autres chantiers, à savoir la mise en place d’une politique d’incitation à l’innovation, la découverte des expériences à l’international ainsi que la formation et l’accompagnement des opérateurs économiques.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Licences d’importation : La liste élargie à six nouveaux produits
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair