formats

«L’Etat doit s’en mêler»

Publié le 13/10/2016, par dans Non classé.

Mostefa Khiati est président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem). Il exprime, dans cet entretien, les craintes de son association quant à l’apparition de nombreux infanticides.
– Des infanticides ont été commis, ces derniers jours. Comment expliquez-vous ces faits ?

Ce phénomène, relativement nouveau dans notre société, nous interpelle. Il met en relief deux carences : la première est d’ordre juridique. Il y a un vide en la matière. On donne systématiquement la garde à la maman, même en cas de dépression. Or, en cas de maladie, on doit faire appel aux services sociaux qui doivent faire le travail.

La seconde carence est à mettre sur le dos des services sociaux. Ils doivent détecter des signes de l’inaptitude de la mère ou des parents à garder un enfant. Ces parents doivent être suivis durant plusieurs années pour que de tels comportements ne se reproduisent pas.

– N’est-ce pas le signe de la dislocation de la famille ?

Il est clair qu’il y a éclatement de la famille qui devient nucléaire. Avant, il y avait bien la grande famille qui était là pour suppléer les parents en cas d’incapacité à élever leurs enfants. On devait réfléchir à construire des maisons capables de contenir cette famille élargie. Or, les responsables ont fait le choix d’appartements isolés, anonymes.

Chacun des habitants vit pour soi. C’est une forme d’autisme qui s’est installée. Souvent, l’homme part au travail et laisse la mère, seule, à la maison. Elle est coupée de tout. Ce sont, là, des problèmes liés au passage de la société à la transition vers la modernité.

– Quelles solutions préconisez-vous pour éviter de tels incidents ?

L’Etat doit charger des psychologues qui discuteront avec les parents qui donnent des signes de maladie. Ces fonctionnaires doivent signaler l’incapacité de ces familles à prendre en charge les enfants. Cela doit donc devenir une responsabilité de l’Etat qui doit protéger ces enfants. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé «L’Etat doit s’en mêler»
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair