formats

L’est de Bouira en ébullition à cause de l’eau

Publié le 28/10/2016, par dans Non classé.

La crise de l’eau qui sévit dans l’est de la wilaya de Bouira ne semble pas trouver épilogue. Durant toute la semaine écoulée, les citoyens des communes de la daïra de M’Chedallah ont manifesté devant leur mairie pour réclamer de l’eau potable.
Le dernier sit-in de protestation a été organisé hier dans la commune de Chorfa, 45 km à l’est de Bouira. « Depuis 20 jours, aucune goutte d’eau n’a coulé dans les robinets. Nous avons soif ! L’acquisition des citernes d’eau n’est pas une solution», ont affirmé des protestataires de la commune de Chorfa. A Aghbalou, une commune de montagne de plus de 20 000 habitants, c’est encore pire. Des localités entières sont privées d’eau potable depuis des mois, si ce n’est depuis des années.

Le projet de raccordement de cette commune au réseau du barrage hydraulique Tilesdit n’a pas été réalisé dans les normes, et ce, malgré les grosses sommes consommées. Dans la commune d’Ath Mansour, la crise de l’eau potable persiste depuis plus de 2 mois. Alors que tous les travaux de raccordement ont été réalisés, les robinets des foyers restent à sec.

A leur tour, les habitants d’Ath Mansour ont observé mardi dernier un sit-in devant leur l’APC, pour réclamer la mise en service du réseau de transfert des eaux du barrage Tilesdit dans les plus brefs délais. Dans le cas contraire, les protestataires ont brandi la menace de fermer les principales vannes du réseau du barrage Tilesdit. C’est la même situation qui prévaut aussi dans la commune d’Ahnif. Avant-hier, lors du conseil de wilaya, le tout nouveau wali de Bouira s’est montré très critique envers le directeur des ressources en eau et celui de l’Algérienne des eaux de la wilaya. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé L’est de Bouira en ébullition à cause de l’eau
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair