formats

Les travailleurs sans salaire depuis trois mois

Publié le 27/12/2016, par dans Non classé.

Les travailleurs du Laboratoire de l’habitat et de la construction (LHCC), qui regroupe cinq unités au niveau du centre du pays, n’ont pas perçu leurs salaires depuis le mois d’août dernier.
Cet organisme public spécialisé dans les études géotechniques du sol traverse une situation extrêment difficiles. Les travailleurs (600 environ) sont très inquiets pour leur avenir. « Notre entreprise fonctionne au ralenti depuis 2009, mais il n’y a que nous, simples employés, qui subissons les effets de la crise. Nous n’avons pas été payés depuis quatre mois», s’indigne un travailleur de l’unité de Hammadi. Père de six enfants, celui-ci avoue avoir été contraint de s’endetter pour subvenir aux besoins de sa famille.

Outre le problème des salaires, cette SPA dont la direction se trouve à Oued Smar peine à verser les indemnités de départ en retraite à ses employés. « Ceux qui ont pris leur retraite cette année n’ont rien obtenu. Certains avaient même déposé une plainte auprès de l’Inspection du travail. D’autres n’ont reçu que 50 000 DA alors qu’ils ont droit à plus de 500 000 DA», précisent les plaignants.

Et de dénoncer « la mauvaise gestion et les pressions exercées sur quelques-uns de nos collègues qui ont osé dénoncer l’incompétence de certains de nos dirigeants». « Nos meilleurs ingénieurs ont été obligés de partir. Notre syndicat a été dissous depuis plus d’une année. Ce ne sontt pas les projets et l’argent qui manquent, mais ce sont nos responsables qui ont failli à leur mission. Nous avions réalisé des études de sol pour de nombreux projets de logements, malheureusement cela n’a produit aucun impact sur la santé financière de l’entreprise», déplorent-ils, en exigeant une enquête sur la gestion de leur société.

Ainsi, malgré le plan de charge qui lui a accordé en 2014 par le gouvernement, le LHCC subit une concurrence rude de la part des laboratoires privés.

Les filiales de Tizi Ouzou, Bouira, Koléa et Hammadi ont perdu de leur aura d’antan. Ces entités revêtent une importance capitale pour le secteur du logement en Algérie. En plus des études et de la prospection du sol, elles effectuent également les auscultations du béton et l’analyse des composantes des agrégats et autres matériaux entrant dans la construction. « Il y a quelques années, notre laboratoire était l’un des meilleurs à l’échelle nationale. Mais on a tout fait pour qu’il coule. Ses concurrents ont tous été créés par d’anciens dirigeants du LHCC», ajoute un travailleur de l’unité de Hammadi, dans la wilaya de Boumerdès. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les travailleurs sans salaire depuis trois mois
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair