formats

Les travailleurs non-salariés peuvent racheter des années d’assurance pour une pension de retraite

Publié le 20/12/2015, par dans Non classé.

Les non-salariés exerçant pour leur propre compte, n’ayant pas réuni la période minimum de travail requise pour bénéficier d’une pension de retraite, peuvent racheter des années d’assurance, en vertu d’un nouveau décret exécutif, a indiqué dimanche, un responsable au ministère du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale.
Le décret exécutif n°15-289 du 14 novembre 2015 relatif à la sécurité sociale des personnes non salariées exerçant une activité pour leur propre compte,  »prévoit des dispositions permettant, notamment, le rachat d’années d’assurance au titre de la retraite, à concurrence de 5 années » aux non-salariés ne réunissant pas le nombre minimum d’années de travail pour avoir une pension de retraite à l’âge de 65 ans, a précisé à l’APS, le directeur général de la sécurité sociale au ministère, Djaouad Bourkaib.

Publié récemment au Journal officiel, le nouveau texte prévoit, par ailleurs, des dispositions inhérentes aux prestations en nature, à l’assurance invalidité, à l’assurance décès et enfin à la cotisation.

Ces dispositions préconisent, dans leur ensemble, l’amélioration de l’accessibilité aux prestations et l’adaptation du système de cotisations et de déclarations. Concernant le chapitre financement, le décret prévoit un nouveau plafond de l’assiette annuelle de cotisation par le non-salarié travaillant pour son propre compte, qui passera de 8 fois le SNMG à 20 fois, de sorte que les cotisants « au plafond » pourront donner une retraite égale à 15 fois le SNMG, a-t-il fait savoir. Les professions agricoles ont jusqu’au 30 septembre pour payer la cotisation.

En outre, les professionnels du secteur agricole bénéficieront d’une prorogation de la période de paiement de la cotisation jusqu’au 30 septembre de l’année, pour tenir compte des périodes de récoltes et donc de la perception de leurs revenus pour le règlement de la cotisation sociale, selon le même responsable.

Ce décret stipule également la possibilité d’accorder un échéancier de paiement de la cotisation annuelle pour les non-salariés de certaines branches ou secteurs d’activités qui seront fixés par arrêté du ministre chargé de la sécurité sociale.

Il prévoit par ailleurs, une modification des conditions d’ouverture de droit aux prestations en nature des assurances maladie et maternité et à la pension d’invalidité, dont l’objectif est l’amélioration et la facilitation de l’accessibilité à ces prestations par les personnes exerçant une activité non salariée.

Ainsi, les travailleurs non-salariés pourront conserver leurs droits aux prestations en nature (droit à la prise en charge des soins de santé) en cas de cessation d’activité avant la fin de l’année durant laquelle la cotisation a été versée, a-t-il rassuré.

M. Bourkaib a également révélé que pour les travailleurs non-salariés, débiteurs de cotisations antérieures, il leur suffira de souscrire à un échéancier de paiement de leurs cotisations pour ouvrir droit aux prestations en nature.

Les dispositions du décret abrogé (décret n° 85-35) ne permettaient pas l’obtention de ces droits qu’à la seule condition de paiement intégral des cotisations, y compris les majorations et pénalités de retard, a-t-il rappelé. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les travailleurs non-salariés peuvent racheter des années d’assurance pour une pension de retraite
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair