formats

Les terroristes à la recherche de coups médiatiques

Publié le 04/06/2017, par dans Non classé.

Au-delà des pertes en vies humaines et des blessures qu’ils ont causées, les deux derniers attentats terroristes contre les forces de sécurité à Larbaâ, wilaya de Blida, et à Bir Al Ater, wilaya de Tébessa, sonnent comme des coups d’éclat aux effets médiatiques garantis.
En effet, les circonstances dans lesquelles ils ont été exécutés montrent que leurs auteurs ne sont plus dans la stratégie de confrontation avec les forces de sécurité, comme ils le faisaient il y a quelques années. A une soixantaine de kilomètres de Bir El Ater, des militaires en patrouille ont été surpris par la déflagration d’un engin explosif déclenché à distance, qui a fait deux morts et quatre blessés.

C’était dans la nuit de vendredi à samedi, dans une région très difficile d’accès surplombée par des montagnes rocheuses, traversée par des tunnels et parsemées de grottes. Une planque idéale aussi bien pour les terroristes qui en avaient fait leur terrain de repli durant les années 1990, mais aussi pour les contrebandiers en tout genre, qui leur sous-traitent la sécurité des convois.

Se trouvant à quelques kilomètres à vol d’oiseau de la frontière tunisienne, elle constitue un no man’s land, où il est très dangereux de s’aventurer. Des sources bien informées estiment « qu’il y a nécessité de rester vigilant à ce qui se passe dans cette région frontalière avec la Tunisie, d’autant qu’au mois de février dernier, un militaire avait été tué et trois autres blessés dans la même zone.

Les auteurs ne sont pas nombreux. A peine une dizaine, qui veulent marquer leur présence par des coups d’éclat sans prendre le risque d’aller vers leurs cibles. Leur élimination est une question de temps, comme cela a été le cas pour les auteurs des tirs contre les gendarmes à Oued Djemaa, à Larbaâ, dont une partie a été localisée et neutralisée». En effet, quatre gendarmes, en patrouille durant la nuit du 31 mai dernier, ont été la cible de coups de feu tirés par des terroristes embusqués un peu plus loin, qui leur ont causé de multiples blessures. L’attaque n’a duré que quelques minutes, avant que les terroristes, dont un aurait été blessé lors de la riposte, ne prennent la fuite.

L’alerte fût immédiatement donnée alors que des renforts sont arrivés sur les lieux pour boucler tout le périmètre. Les recherches ont permis de localiser, 24 heures plus tard, deux des assaillants dans la région de Bougara, plus précisément dans la localité de Ben Sari, qui ont été abattus à lors d’un accrochage. Selon le communiqué du ministère de la Défense nationale, il s’agit de Charef Abderrahmane, dit El M’sili, et Nouari Mohmed Bachir, terroristes notoirement connus pour avoir été cités dans de nombreux attentats, depuis des années.
Lors de cette opération, deux pistolets-mitrailleurs de type kalachnikov et une quantité de munitions, ainsi que deux paires de jumelles ont été récupérés, alors que trois sacs à dos avaient été abandonnés sur les lieux du repli.

Ce qui pourrait indiquer que les auteurs de l’attaque contre les gendarmes étaient au moins trois. Jusqu’à hier soir, les unités de l’Anp étaient toujours en opération dans cette région pour neutraliser le reste du groupe, alors qu’à Tébessa, un dispositif impressionnant, nous dit-on, avait été dépêché à Bir El Ater. Il est clair que le mois de Ramadhan a toujours été celui où les groupes terroristes multiplient les attentats, parce que considéré, pour eux bien sûr, comme étant le mois du « djihad». Mais l’offensive militaire sur le terrain a affaibli lourdement leurs capacités de frappe et réduit sensiblement leurs effectifs, déjà affectés par les redditions et le manque de recrutement.

Depuis le début de l’année en cours, les phalanges de la mort évitent la confrontation avec les forces de sécurité. Les tentatives d’attentats kamikazes à Constantine ont échoué en ce début d’année, alors qu’à Bouira, 14 terroristes, composant le noyau dur du groupe qui activait sur l’axe Boumerdès, Bouira, Tizi Ouzou et la partie ouest de Béjaïa, ont été décimés, et leurs zones de repli nettoyées.
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les terroristes à la recherche de coups médiatiques
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair