formats

Les représentants de la marque mettent en cause les conditions de conservation

Publié le 03/10/2016, par dans Non classé.

Les services de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes du ministère du Commerce ont saisi récemment près de 280 kilogrammes de fromage fondu en portion de la marque « La Vache qui rit» pour présence de moisissures.
C’est ce qu’a indiqué un communiqué du ministère, hier, précisant les identifiants des lots concernés. Il s’agit des lots KA 130 16 (date de fabrication : 9 mai 2016, et date limite de consommation : 8 mai 2017), KA 2426 (fabrication : 3 mai 2016, et date limite de consommation : 2 mai 2017), KA 121 (date de fabrication : 3 mai 2016, et date limite de consommation : 29 mai 2017), KA 126 (fabriqué le 3 mai 2016, et date limite de consommation : 4 mai 2017) et KA 09916 (date de fabrication : 3 mai 2016, et date limite de consommation : 7 mai 2017). Le ministère du Commerce a donc appelé les consommateurs « à plus de vigilance lors de l’achat ou de la consommation de ce produit».
Bel Algérie n’a pas tardé à réagir à ce communiqué dont elle « a eu connaissance par voie de presse» et déclare « prendre bien sûr très au sérieux cette situation». Elle évoque « une demande de saisie de produits La Vache qui rit (boîte ronde) suite à des symptômes d’indigestion qui auraient touché des élèves de l’école de Mansourah, dans la wilaya de Bord Bou Arréridj».

Cette demande concernerait les lots KA 09916, KA126, KA121, KA2426, KA13013. « Nous procédons sur toutes nos productions à de nombreux contrôles quotidiens afin de garantir à nos consommateurs des produits d’une qualité sanitaire irréprochable. Les contrôles à la sortie d’usine ainsi que les vérifications effectuées depuis sur les lots mentionnés (KA 09916, KA126, KA121, KA2426, KA13013) attestent leur conformité aux exigences de qualité et de sécurité alimentaire», précise le communiqué. « A ce stade, il nous semble donc que les produits La Vache qui rit ne peuvent pas être mis en cause dans le cadre de cette indigestion. Parfois, des moisissures non toxiques peuvent apparaître sur les produits alimentaires, en particulier lorsque les conditions de conservation ne sont pas respectées.

Ces moisissures ne présentent toutefois pas de risque pour la santé, même si elles sont consommées accidentellement. Bel Algérie souhaite informer ses fidèles consommateurs qu’aucune preuve n’a été établie entre l’indigestion évoquée et la qualité des produits La Vache qui rit. Bel Algérie se tient à la disposition des autorités sanitaires. Nous tenons à rappeler que Bel Algérie est depuis toujours très attachée à maintenir un haut niveau de qualité pour garantir en permanence la satisfaction et la sécurité de ses consommateurs», précise encore le communiqué. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les représentants de la marque mettent en cause les conditions de conservation
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair