formats

Les Patriotes exigent l’intervention du Gaïd Salah

Publié le 05/04/2017, par dans Non classé.

Dans la wilaya de Bouira, il n’est plus possible d’organiser une manifestation de rue.
Les services de sécurité sont mobilisés pour interdire toute action. C’est le cas, hier, de la marche des Patriotes qui a été empêchée par les services de l’ordre. En effet, d’anciens Patriotes, plus de 150 personnes, venus de 28 wilayas du pays, ont été empêchés, par les services de sécurité de marcher de la gare routière de la ville de Bouira vers le siège de la wilaya, a-t-on constaté sur place. Un important dispositif de police et de gendarmerie a été déployé aux alentours de la ville, visant à interdire la tenue de cette marche qui se voulait nationale et à laquelle a appelé la Coordination nationale des Patriotes.

Des barrages filtrant ont été dressés tout au long du tronçon autoroutier, a déploré le coordinateur national de cette organisation, Ali Bougataya, dénonçant la sourde oreille des pouvoirs publics quant à la prise en charge de leurs doléances soulevées depuis des années. Après les négociations entre les représentants de la coordination en question et les services de sécurité, un rassemblement a été organisé à proximité de la bretelle de l’autoroute Est-Ouest, à l’extérieur la ville de Bouira. Le coordinateur des Patriotes de la wilaya de Tizi Ouzou, Lounis Mourad, a réclamé la reconnaissance « morale et une prise en charge financière» et sans exception, pour tous les éléments qui se sont sacrifiés durant des années dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Et d’ajouter : « Nous avons pris les armes contre le terrorisme. Nous réclamons nos droits», dit-il. De son côté, le coordinateur national de l’Organisation nationale des Patriotes est revenu sur les trois points « essentiels» soulevés dans la plateforme de revendication. « Nous sommes contre la modique somme de 15 000 DA accordée par les pouvoirs publics en guise de retraite exceptionnelle. Alors que les rappelés de l’armée touchent une retraite de 41 000 DA. C’est une ségrégation», a-t-il dénoncé, en rappelant que les Patriotes ouvrent droit à une retraite « au cas où ces derniers comptabilisent plus de 7 ans de travail». Les Patriotes ont appelé encore une fois, le ministère de la Défense nationale (MDN) à gérer ce dossier. Ils ont à l’unanimité dénoncé ce qu’ils ont qualifié d' »injustice et de discrimination» engendrées dans l’application de l’article n°77 de la loi n° 13-08 du 30 décembre 2013, portant loi de finances 2014. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les Patriotes exigent l’intervention du Gaïd Salah
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair