formats

Les partis ont-ils entamé la préparation des prochaines législatives ?

Publié le 01/03/2016, par dans Non classé.

La bataille des législatives 2017 aurait-elle commencé ? La classe politique multiplie, depuis début février, ses activités : meetings, réunions des cadres, conférences…
Pratiquement, tous les partis, y compris les « saisonniers de la politique» qui ne sortent qu’à l’approche des élections, investissent le terrain. Certes, ce n’est pas encore la grande fièvre électorale, mais les différentes formations politiques, notamment les partis traditionnels, donnent l’impression d’être déjà en précampagne. Certains chefs politiques tentent, dès maintenant, de se positionner en prévision de la prochaine échéance. C’est le cas des responsables des deux partis au pouvoir, en l’occurrence le FLN et le RND. La guéguerre entre Amar Saadani et Ahmed Ouyahia dépasse, visiblement, le cadre d’une concurrence autour de la chefferie du gouvernement.

Comme pour les dernières sénatoriales, les chefs de ces deux partis ont déjà un œil sur 2017 ou, peut-être, des législatives anticipées, réclamées par certains partis de l’opposition. En pleine préparation du congrès extraordinaire de son parti, Ahmed Ouyahia a effectué, pour la première fois depuis des mois, « une patrouille à l’Est», où il a animé des meetings à Mila et Skikda. Cette sortie n’avait pas uniquement pour but de préparer les prochaines assises du parti. Le patron du RND est allé aussi mobiliser ses troupes en prévision des futures échéances.

Les activités du RND ont également été animées par le chargé de communication du parti, Chihab Seddik, et d’autres cadres qui sillonnent, depuis des semaines, le territoire national pour donner des conférences sur différentes thématiques. Des rencontres qui sont toujours diffusées par la Télévision nationale. Ces sorties font déjà peur au secrétaire général du FLN qui a vite réagi en s’attaquant à Ahmed Ouyahia. Pour lui le FLN, parti majoritaire dans les Assemblées élues, doit rester « la première force politique du pays».

Les partis de l’opposition intensifient, eux aussi, leurs sorties. Le plus actif, en ce moment, est le Parti des travailleurs (PT). Sa secrétaire générale, Louisa Hanoune, anime, chaque semaine, des meetings, des conférences et rencontres. Même si elle n’évoque pas explicitement les législatives, la patronne du PT prépare, d’ores et déjà, ses militants et ses cadres et tente de renforcer les rangs de sa formation et colmater les brèches ouvertes par la dernière dissidence. La conférence nationale du parti, prévue à la fin de ce mois, pourrait être le début de sa préparation pour les prochaines législatives.

De son côté, le Front des forces socialistes (FFS) a entamé une restructuration de ses fédérations. Une opération qui a certainement un rapport avec les préparatifs des prochaines échéances, même si ce parti fait, souvent, durer le suspens sur sa participation aux élections, et ce, jusqu’à la dernière minute. De même pour le RCD. Le parti que préside Mohcine Belabbas a jaugé ses capacités de mobiliser ses militants à l’occasion du dernier meeting animé à Alger et poursuit sa préparation interne. Les partis de Ahd 54, Talaie El Houriat, le FNA… marquent aussi leur présence sur le terrain. Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Home Non classé Les partis ont-ils entamé la préparation des prochaines législatives ?
Facebook Twitter Gplus RSS
© Radio Dzair